Dolphy - Coltrane www.gettyimages.com
Dolphy___Coltrane___photo_GettyPour faire fondre la neige **, un premier billet, autour du tandem Dolphy-Coltrane, qui finit sous le soleil levant du Japon : un inoubliable concert du dernier Coltrane, celui qu'on feint parfois d'ignorer dans le déluge des "tribute to". Merci Frédéric.

Pour inaugurer cette nouvelle rubrique et lui donner un titre, je me réfère évidemment  à un album bien connu d'Eric Dolphy (mise en ligne demain) .

Mais "Out to lunch" est une expression couramment utilisé en anglais qui conviendra très bien au propos de cette rubrique : explorer des voies transversales du monde du Jazz.
"Out of lunch" signifie "avoir la tête ailleurs"; cela peut être positif ou négatif, mais l'idée est bien que l'on est physiquement là, mais mentalement ailleurs.

Ce fut bien évidemment le cas de Eric Dolphy, musicien contemporain, noir donc Jazzman, alors qu'en fait, il était beaucoup plus, sans pour autant que l'on puisse dire que le Jazz est moins.

Mais qu'est-ce que le Jazz?
Une des meilleures réponses est donnée par Archie Shepp qui dit, en substance, trouver ce mot stupide et le refuse catégoriquement comme descriptif de sa musique, lui dramaturge de formation, venu au Jazz par hasard, parce qu'il était noir, peut-être. Et, en même temps il met en avant magistralement l'art africain dans, par exemple, Yasmina, a black woman, et finit par dire :

"je suis jazz, c’est ma vie".

En raccourci le mot "Jazz" vient du mot français "Jaser", ce qui peut paraître évident, mais est très restrictif pour un art musical qui se veut à la fois populaire et scientifique, et qui a attiré bien entendu Bartok, mais aussi Varèse.

Varèse parlait du big band comme d'un tigre face à l'éléphant hydropique qu'est l'orchestre symphonique; en bref il avait remarqué que le punch était davantage dans le Jazz. 
Il semble qu'il fut très heureux d'entendre Eric Dolphy jouer une version de Density 21.5 .
Dolphy devait ensuite jouer l'unique pièce pour flûte de Varèse au festival de Musique Contemporaine de Ojai (Californie)
Et cela n'est pas étonnant, car à l'évidence Dolphy est un musicien classique contemporain se promenant dans l'univers du Jazz.
Mais qu'est-ce que cela veut dire?
Cela signifie, qu'à l'écoute, Dolphy apporte une tout autre dimension musicale que les canons que le Jazz préconise, et pourtant il fait du Jazz ! Evidement, la même chose pourrait être dite de Mingus, de Duke Ellington etc.
La rencontre clef est celle avec Coltrane :


Coltrane reste ancré dans des techniques jazziques qu'il a développées à l'extrême en se basant sur un travail sans relâche, une puissance de jeu inégalée, alors que Dolphy sait explorer des univers extra-modaux, purement atonaux avec un lyrisme plus proche de Schönberg … ou de Varèse.

Il intronise aussi, après Stockhausen et ‪Kreuzspiel‬ (1951), la clarinette basse  comme un instrument à part entière, ayant une couleur différente de la clarinette, et en le rendant incontournable dans la musique créative de la deuxième partie du 20e siècle, et encore à présent.
A noter qu'en ce qui concerne Coltrane, son changement radical dans sa façon de penser la musique, se produit lorsqu'au côté de sa femme Alice, une harpiste classique de grand talent, il propose cette musique qu'il n'appelle plus Jazz mais classique lors d'une tournée au Japon *.

Le Japon lui fait prendre conscience d'une autre dimension temporelle, celle du souffle, de l'énergie au-delà du nombre, du chronométrique: le dieu Chronos terrassé par Zeus  !


...

Pour voir les 5 "vidéos" en séquence, c'est très simple : cliquer au milieu de l'image ... et c'est tout.
Pour passer à la vidéo suivante avant la fin, faire glisser la souris à droite de l'image et cliquer sur le signe ">" placé dans la demi lune.
Pour en sélectionner une, il suffit de déplacer la souris vers le bas de l'image et de cliquer.

Malheureusement, 3 ans après Dolphy, Coltrane meurt au moment où il explore cette nouvelle voie qui, comme le disait Cage après avoir composé 4mn33, lui a fait perdre beaucoup d'amis, de fans.

Si l'on veut être respectueux de Coltrane, d'un Coltrane qui a aussi intégré les idées de Dolphy, on doit essentiellement considérer ses derniers enregistrements.
A une autre époque, il aurait peut-être fait comme Varèse: tout brûler, pour vraiment commencer une nouvelle façon d'envisager les sons organisés.
(Frédéric Maintenant)

---
* Coltrane disait, dans une interview pendant sa tournée au Japon en 1966: "
J'ai peut-être tort, mais le terme "musique classique", à mon avis, veut dire musique d'un pays jouée par les compositeurs et musiciens de ce pays, plus ou moins, par opposition à la musique sur laquelle les gens dansent ou celle qu'ils aiment chantonner, la musique populaire... Il y a différents types de musique classiques à travers le  monde... En ce qui concerne le style, si vous me demandez ce que nous jouons, il me semble qu'il s'agit de la musique de collaborateurs individuels. Et si vous vous voulez lui donner un nom quelconque, vous pouvez l'appeler musique classique."
---
** "Pour faire fondre la neige" est le prétexte retenu pour notre rendez-vous de blogueurs afin de marquer l'hiver.
La liste des liens sera sur l'article de demain