fred_maurin_ping_machine

Fred Maurin, qui dirige Ping Machine, va devenir le nouveau boss de l'Orchestre National de Jazz (ONJ), et donc va abandonner sa Machine qui fait Ping.
Voir article sur CultureBox :
https://culturebox.francetvinfo.fr/musique/jazz-blues/frederic-maurin-prend-les-renes-de-l-orchestre-national-de-jazz-275873
C'est pourquoi je propose un petit retour sur cette étonnante aventure avec un petit EPK dans lequel Fred Maurin présente Ubik (l'une de ses dernières créations). C'est court (2mn45) mais c'est clair, d'écoute délicieuse et visuellement bluffant : c'est que cet Ubik là intègre une création graphique qui amplifie encore le voyage acoustique. C'est Ubik #Upgrade et c'est là :

Je n'ai pas eu l'occasion de voir cette création. Aussi je vous propose de retrouver quelques lignes écrites au sujet de l'album Ubik :

Ping Machine

Un nouvel enregistrement de Ping Machine est toujours un évènement. A fortiori lorsqu'il s'agit de deux sorties simultanées (Neuklang Future) : "U-bi__K" et "easY listen_-ing ...". Deux intentions différentes, à traiter peut-être séparément.Aujourd'hui, "U-bi__K". Plus qu'un simple hommage au grand romancier de science fiction qu'est Philip Dick, ce titre place la musique dans le domaine du merveilleux, de l'étonnement ("sens of wonder").

http://jazzaparis.canalblog.com

On peut trouver sur le web cet album en écoute intégrale. Mais pas sûr que ce soit avec l'assentiment de Ping Machine.
Aussi, je vous propose de voir et écouter une autre vidéo cette fois au sujet de Easy Listening, trop brève bien sûr, mais tout aussi passionnante :

Bonne chance à Fred Maurin et à tous les musicien de cette somptueuse machine :


Voir leur site là : http://www.pegazz.com/projets/pingmachine/

---
Retrouvez tous les articles
---



.