22 octobre 2018

Sylvain Darrifourcq, Valentin et Théo Ceccaldi : In Love With « Coïtus Interruptus » (Gigantonium)

  In Love With est un trio composé de Théo Ceccaldi (vln), Valentin Ceccaldi (vlc) et Sylvain Darrifoucq (dr, perc, comp). Ils en sont à leur deuxième album qui répond au doux nom de « Coïtus Interruptus ». Dada aurait adoré ! L’art de la provoc comme hygiène mentale de première urgence. Sinon, la mort cérébrale. Les noms du trio, de l’album, du genre musical (porn jazz de chambre), des titres des pistes, et même leur ordre, tout y concourt. D’abord (tiens, ça commence mal), ne pas débuter par le début : le prologue n’arrive... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

18 octobre 2018

Les Musiques à Ouïr "Duke & Thelonious"

  « Ellington, alias the Duke, l’élégance faite swing et mélodie, la luxuriance du Big Band. Thelonious Sphere Monk, l’originalité absolue, l’âpreté faite poésie » Saisissant raccourci. Tout l’album illustre cette admiration, cette fascination pour ces deux pianistes, ces deux compositeurs qui ont marqué l’histoire de la musique du XX ème siècle. Creole Rhapsodie, Koko, Little Rootie Tootie, Prelude to a kiss, Évidence, Work ... autant de titres que de souvenirs émus, sans compter les jeux (nombreux) sur les titres, comme Ce... [Lire la suite]
15 octobre 2018

Lazro , McPhee, Abrams,Séguron, Taylor (TBS08)

The Bridge : une idée brillante, généreuse, et une réalisation réussie. Elle consiste à créer des formations mixant artistes de France et des USA pour des séries de concerts des deux côtés de l’Atlantique, avec parfois (toujours ?) un album à la clef. The Bridge, c’est bien sûr aussi le nom d’un album mémorable et re-fondateur de Sonny Rollins. D’où sûrement les remerciements qui lui sont adressés sur la pochette de l’album. En fait, pour cet enregistrement, une troisième partie du globe est invitée, l’Afrique, avec ses... [Lire la suite]
11 octobre 2018

"Butter in my Brain" Claudia Solal et Benjamin Moussay par Claude Parle

  Comme si, d'entre deux blocs, un soir d'automne dilué dans un orage de gin au porto, la voix de Laurie Anderson échappait au soupirail d'une ruelle, poussée par la vapeur des sous-sols surchauffés ... Réminiscences vocales intenses des années d'errances qui, par vagues, reviennent ... Mushroom restaurant ... C'est comme mes moires de l'eau, moires de l'ombre ... Une fille au cerveau de gaz ... s'en vient vivre à la surface du monde souterrain. Un piano électrique s'arrime et va vriller les multifaces de cette "femme... [Lire la suite]
08 octobre 2018

Guy-Frank Pellerin, Mathieu Bec "Saxa Petra" (Bandcamp et Setola di Maiale)

L’impression d’avoir lu une chronique, belle, très fouillée, de cet album. Mais c’est introuvable (*). Des neurones endommagés, sûrement. Peut-être une incitation à surmonter ma paresse et à écrire. Dont acte. Une forme d’art brut. Non que la musique soit agressive ou primitive. Non qu’elle se contenterait de figures répétées : ici, ça furète, ça bifurque, ça prend à contrepied, ça change de couleur en permanence. Non qu’elle manquerait de sophistication ; il suffit d’écouter les murmures, les bruissements, les crépitements, les... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
04 octobre 2018

Joëlle Léandre et Bernard Santacruz par Claude Parle (Le Triton)

Joëlle Léandre et Bernard Santacruz Voir l'album complet   Extrait de la Tablette V de l’Épopée de Gilgamesh, Les deux héros arrivent finalement à la Forêt des Cèdres, qui suscite leur contemplationles cèdres majestueux et d'autres essences, leurs parfums ; les chants des oiseaux, des criquets, les cris des singes se combinent pour former une polyphonie dont profite Humbaba, le maître des lieux. Oui ! ... Parce qu'en effet que dire ? Qu'écrire, lorsque Joelle Léandre et Bernard Santcruz arrivent sur scène au Triton, dans une... [Lire la suite]
01 octobre 2018

Musaeum Clausum : Louis Laurain, Hannes Lingens, Sébastien Beliah (UMFRCD23)

Laisser la surprise advenir. J’imaginais une séquence improvisée sur la foi du doc de presse et de l’itinéraire des protagonistes. Mais c’est une errance nocturne déstabilisante, très musicale et hors code qui nous est offerte. Un cornet, une batterie, une contrebasse, voilà tout pour ce cheminement comme suspendu. La sonorité si particulière du cornet de Louis Laurain, ses phrases qui touchent au cœur, ce va et vient entre ce que nous croyons retrouver et ce qui nous désarme. Enfin, une inspiration continue, sans temps mort,... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,