23 octobre 2017

Rick Countryman trio "Acceptance - Resistance" (Improvising Beings)

"Jazz is not dead" titrait un festival. Après une telle déclaration, on coud son ruban de crépon noir et on présente ses condoléances. Avec le trio de Rick Countryman, pas de déclaration superflue. Le jazz est là. Vivant, simple et puissant. Une basse, une batterie, un sax et c'est tout. Pas d'esbroufe. Pas de gras. Que du muscle. Et du groove. "Du free, il y en a" diraient les tontons flingueurs. Mais pas que. Les revivalistes du bop (toutes obédiences) s'y retrouvent tout aussi bien. Les coltraniens itou, bien évidemment. ... [Lire la suite]

16 octobre 2017

ARBF & Hmadcha - "Serious Stuff and Lightness" (LFDS 001)

Il s'agit d'un enregistrement live à l'Institut du Monde Arabe, en 2014. Comme pour de précédents enregistrements (voir fin de l'article), deux groupes jouent ensemble : un groupe de musique traditionnelle marocaine, Hmadcha (une confrérie, ici représentée par 8 musiciens) et un autre de jazz, ARBF (11 musiciens), parmi lesquels Yoram Rosilio, grand organisateur de cette fête peu commune. Ce projet part de l'intuition que jazz et musique Gnawa ont des origines anciennes communes. Et cette idée est illustrée par la parfaite... [Lire la suite]
09 octobre 2017

Joëlle Léandre et Phil Minton (Fou Records FR-CD 24)

Dès les premiers instants, le ton est donné : ce sera irruptif, tellurique et sombre. La voix incroyablement ductile, multiple de Phil Minton. Les tremblements de terre à l'archet de Joëlle Léandre. Puis l'accalmie, relative. On s'étonne presque de retrouver le sifflement comme expression vocale, glissant vers les grognements, les raclements, les proto-discours, un pseudo chant, archaïque. Joëlle Léandre accompagne ces diverses embardées, les anticipe, les provoque, le plus souvent à l'archet, mais aussi en pinçant ses cordes et,... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
02 octobre 2017

Xavier Camarasa (p) & Jean-Marc Foussat (synth) "Dans les courbes" FR-CD26

De courtes rafales de notes au milieu de boucles électroniques, de nappes aux multiples textures : le piano comme instrument mélodique est encore présent dans les dix premières minutes de "L'immensité des instincts". Mais bientôt c'est l'instrument de percussions qui s'installe, parfois des clusters aux notes graves, faisant penser à une batterie, d'autres fois des frappes sèches et répétés (sur le bois ? sur des cordes étouffées ?). Des trames complexes, ponctuées de frappes (ou de notes) répétées, des boucles obsessionnelles, des... [Lire la suite]
25 septembre 2017

Henri Texier 30 ans à Maison de la Culture d'Amiens !

Un sextet composées figures marquantes du jazz de France. Qu'on en juge : Manu Codjia (g), Edward Perraud (dr), Michel Portal (cl, bandonéon), Thomas de Pourquery (sax), Henri Texier himselef et Bojan Z (p) (ordre alphabétique oblige; pas de préséance). Après l'expo du thème "Skopje", un dialogue étourdissant et curieusement minaudant De Pourquery - Portal, ponctué par un Perraud en verve. Henri Texier s'y glisse puis un solo délié et inventif de Perraud pour nous faire déguster les sonorités de chacune de ses peaux. Manu Codjia... [Lire la suite]
18 septembre 2017

Garden(s) : Lazro, Cappozzo, Lasserre (Ayler Records AYLCD-150))

Pas un jardin au cordeau mais des efflorescences multiples pour ces Garden(s). Un album qui démarre par un Ellington de 1932, "Sophisticated Lady", puis, plus loin, un Coltrane, "Lonnie's Lament" (1963 ?), puis encore un Ayler de 65, "Angels", pour se clore par "Hop Head" d'Ellingtong (1927 ?) repris comme en fanfare, comme un éclat de rire réjouissant, après une introduction tonitruante à la seule batterie. Ces reprises peut-être pour signifier qu'il faut du temps pour faire un jardin, que certaines pousses ont des racines... [Lire la suite]

11 septembre 2017

Benoît Kilian et Jean-Luc Petit "la nuit circonflexe" (Fou Records FR-CD 25)

"Gazouillis fragiles d'inconsolés soleilsRemous des dunesAlluvions de gravesAu tourment du désert oxydéLa nuit circonflexeLes boréales saignées" Autant de titres, autant d'accroches, autant d'images entrecroisées, autant d'invites à l'errance onirique. C'est l'objet même de cet album que de déclencher des rêves éveillés, entremêlés, incertains. Un rythme lent, pour ne pas effaroucher d'emblée, pour laisser toute leur place aux couleurs, aux matières sonores. Pour laisser s'amplifier notre souffle, calmement. Des percussions... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 septembre 2017

En Corps - Génération (DT07 dark tree)

Un trio piano, basse, batterie qui a largué toutes les amarres de la tradition, du déjà vu. L'objet est ici une sensibilité extrême au moyen d'un langage radicalement neuf. Des corps, des âmes : deux pièces pour dire une dualité, peut-être à fronts inversés. "des corps" comme évanescent. Un piano proche d'un clavier de clochettes. Des frappes et des frottements à l'origine indécidable. Des rythmes semblables à des figures mélodiques ... Cet univers aux repères incertains nous fait tendre l'oreille, étire notre sensibilité. Les... [Lire la suite]
31 août 2017

Hubert Dupont "Golan 2"

Golan 2 Ça commence par un chant à la basse, mais à la manière d'un oud aux résonances profondes. Suit le violon de Zied Zouari, d'un orient aux couleurs sombres, aux volutes multiples, aux accents plaintifs. Puis les frappes claquent sur la derbouka (?) et enfin les souffleurs et l'oud. À mi parcours de "Tusi", un chant à la flûte, très inspiré, de Naïssam Jalal, aux circonvolutions envoûtantes sur une ligne de basse qui offre un vrai contrechant, qui anticipe, souligne, magnifie. Nous sommes peut-être un peu loin des rivages... [Lire la suite]
20 juin 2017

Mark Lewandowski trio "Fats Waller" (Whirlwind Recordings WR4703)

Un album dédié à Fats Waller ? Une sacrée surprise. Ce pianiste fait partie de la légende du jazz par ses thèmes que chacun connaît, même à son insu, par sa musicalité exceptionnelle, par son rythme irrésistible qui ferait se dandiner des rails de chemin de fer, et par cette photo où on le voit avec sa face ronde, ses sourcils levés, le chapeau basculé "crânement" de côté, les moustaches fines et la cigarette plantée au coin des lèvres. Un personnage. Malgré mon émotion de voir resurgir cette figure de ce passé lointain, je reste... [Lire la suite]