10 juin 2019

« Selon le vent » : João Camões, Gabriel Lemaire, Yves Arques + Alvaro Rosso(JACC Records JR035 CD)

Le groupe s’est donné pour nom « Pareidolia ». Selon Wiki, « c’est un phénomène psychologique, impliquant un stimulus vague et indéterminé, plus ou moins perçu comme reconnaissable » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Par%C3%A9idolie). En clair, un visage dans un nuage ou dans une concrétion au détour d’un boyau d’une caverne, une voix aimée dans un son de la nature ou au milieu du brouhaha urbain... Ici donc, c’est une invitation au voyage où toute association d’image mentale est bienvenue. Pour accentuer le propos, le titre de... [Lire la suite]

03 juin 2019

Jean-Marc Foussat - Urs Leimgruber (Fou Records FR CD 32-33)

Deux sets sur un même album, le premier à Zurich «Rive de rêve », le second à Lucerne «Luxerna ». « Rives de rêve », rives du lac de Zurich (ville du concert) et point de départ d’une errance onirique. À l’écoute de ce set, s’est vite imposée l’évidence d’une liturgie payenne. Un culte à une nature d’outre Terre, au foisonnement de formes de vie inédites. Une nature dont il s’agirait de célébrer la lente émergence. Douce et sauvage, aux manifestations multiples. C’est le discours même des saxophones de Urs Leimgruber (ss, ts)... [Lire la suite]
27 mai 2019

« Sol Abstraction » Sabu Toyozumi - Rick Countryman

C’est le 3e enregistrement (je crois) de Rick Countryman (as) avec Sabu Toyozumi (dr), après Jya-Ne et Center of Contradiction. C’est, cette fois, en pur duo, et cette rencontre est particulièrement fructueuse. On connaît bien sur ce blog le talent d’improvisateur éruptif du saxophoniste (voir chroniques en pied d’article), son talent jamais démenti pour les constructions au lyrisme puissant et à l’énergie Free inextinguible. Sabu Toyozumi à la batterie est à la fois révélateur et inspirateur de ce discours. Il le souligne,... [Lire la suite]
20 mai 2019

Fred Marty et Irène Kelp « Pirouette »

Visiter les jardins des cordes est l’une des aventures de Joëlle Léandre (triple album « String Gardens » + « Chez Hélène » : quartes duos avec contrebasse + 2e basse, violoncelle, violon, guitare) Fred Marty et Irène Kelp prennent ici cette gageure à leur compte avec un duo violon contrebasse, mais avec des paysages radicalement différents. Ils donnent à leurs pièces des noms de mouvements du corps : pirouette, roulement, saut, dérapage, demi-tour. Au singulier. Mais c’est bien de danse qu’il s’agit, dans un engagement quasi... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
13 mai 2019

Das Kapital « Vive la France » (Label Bleu)

  Petite surprise face à ce titre un peu provocateur de la part d’un trio aux 2/3 étranger (voir photo en pied d'article). On l’aura compris, c’est une forme de signe d’amitié, d’intérêt vis à vis d’un répertoire aux esthétiques très diverses. Et un pari. Le jazz s’est emparé de longue date de musiques dites savantes (qu’on pense à « Play Bach » par exemple), de musiques populaires ou de films (comme « Hello Dolly » par Armstrong). Mais là, il s’agit d’autre chose. On pense bien sûr à l’extraordinaire métamorphose opérée par... [Lire la suite]
06 mai 2019

Paul Wacrenier 5tet Healing Unit « Repeat Please » (LFDS007)

  «Repeat please» , une autre, encore ! Jusqu’à plus soif, et encore ... C’est cet irrépressible élan pour encore plus de plaisir, pour s’ouvrir aux autres. Pour un bonheur musical qui ne s’embarrasse pas des styles successifs qu’a trouvé le jazz afin de faire jaillir cette jouissance de l’instant. C’est le but même de Paul Wacrenier via les huit des neuf compositions de l’album dues à sa plume, dont le thème qui donne son nom à l’album « Repeat Please ». Une pièce dans laquelle les notes aériennes du vibraphone font... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

29 avril 2019

"Chez Hélène" Joëlle Léandre et Marc Ducret (Ayler Records)

  Un duo de cordes : guitare et contrebasse. Une manière de quatrième volet de ce jardin des cordes entamé avec le triple album du même nom, String Gardens, où elle cultive des fleurs surprenantes avec Théo Ceccaldi (violon), Gaspar Clauss (violoncelle) et Bernard Santacruz (contrebasse). On retrouvera ce dernier duo (assez extraordinaire) sur cette vidéo enregistrée au Triton en 2018 : https://youtu.be/cuaxIhM63_k Joelle Leandre Bernard Santacruz final 18 09 27 ; Le Triton (Paris) Joëlle Léandre et Bernard... [Lire la suite]
22 avril 2019

Tony Buck - Massimo Pupillo « Time Beings » (Trost Records)

Un autre album de ce duo percussions (Tony Buck) - basse (Massimo Pupillo) à grand renfort d’électronique. Un album à l’onirisme puissant et sombre. Je ne sais quels effets ce duo peut produire sur scène avec une sonorisation de qualité, mais cet enregistrement numérique, à écouter plutôt à fort volume, induit une quasi hypnose où les images mentales s’entrechoquent. La puissance des traitements électroniques permet une belle densité de matières sonores complexes et chatoyantes. Il est disponible sur Bandcamp à partir de 8€ :... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
26 novembre 2018

Dolphys d'Or 2018

Tout d'abord, dire la chance que nous avons d'être irrigué, nourri par la créativité, par l'inventivité folle de bien des musiciens, par des sensibilité boulversantes, délicates aussi, souvent, alors que certains imagineraient bien que tout ou presque a déjà été dit, et qu'il ne resterait de place que pour de "sublimes répétitions" (Le nom de la Rose). Rassembler ensuite une année de ces émois, de ces coups de coeur musicaux dans un seul article, celui-ci. Oh pas tous les plaisirs de la musique, mais ceux liés à des albums,... [Lire la suite]
05 novembre 2018

Rick Countryman (as) & Christian Bucher (dr) : « Estuary »

Artwork By – Reeva Countryman Depuis l’écoute de l’album de Rick Countryman « Acceptance Resistance », http://jazzaparis.canalblog.com/archives/2017/10/23/35608009.html , il est clair que ce musicien accroche l’attention et l'intérêt de plus d'un en Europe, et probablement ailleurs. A priori, un Free jazz en toute petite formation, sans complexe, puissant, lyrique, rocailleux, qui respire le bonheur immédiat de la liberté. On y retrouve ce plaisir de musarder au sein de cet idiome pour en savourer bien des recoins, qui dit finalement... [Lire la suite]