20 janvier 2021

Horace Tapscott & Michael Session Live in Avignon 1989 (label The Village)

Il s’agit d’un enregistrement live, un concert de 1989 à Avignon. Une formation en duo pas si fréquente : un piano (Horace Tapscott) et un saxophone alto (Michael Session).  Horace Tapscott est un peu mieux connu en France depuis la sortie de deux de ses albums sur le label Dark Tree, label très sélectif. D’ailleurs, le nom de ce dernier est un hommage au pianiste puisqu’il s’agit du titre de l’un de ses albums. Il y a donc une fidélité certaine.  C’est un pianiste largement sous-estimé. Peut-être parce qu’il n’a pas... [Lire la suite]

18 janvier 2021

« Don’t Worry, Be Happy » : Duthoit, Waziniak, Bréchet, Hautzinger

Ce titre d’album claque doublement comme un pied de nez, d’abord face à la grave crise que subissent les arts de la scène, mais aussi comme l’antithèse d’un tube, d’une mélodie bien léchée qui a (peut-être) fait la fortune de Bobby McFerrin. Ici, en effet, pas l’ombre d’une douceur mélodique, d’une répétition rythmique, d’une possibilité quelconque d’en chantonner une partie, y compris sous sa douche.   C’est de la pure improvisation libre où la lutherie classique est sollicitée hors de son vocabulaire de référence, en... [Lire la suite]
13 janvier 2021

Mathieu Bec « He-Goat »

Mathieu Bec nous a habitué à des albums de solos de batterie, et nous oublierions presque que ce n’est pas là un exercice banal.  Le solo de batterie, en effet, était souvent un morceau de choix, parfois de bravoure, qu’on scrutait, qu’on espérait lors d’un concert de jazz (ou dans un album). C’est moins vrai aujourd’hui, depuis que certains batteurs se sont affranchis de ce rôle d’accompagnement de voix solistes. Mais ici, ce n’est pas toute la batterie mais juste la caisse claire qui est sollicitée, avec des baguettes ou... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
11 janvier 2021

Jean-Jacques Duerinckx et Adrian Northover « Hearoglyphics »

  C’est un album qu’on doit à l’énergie de Jean-Michel Van Schouwburg, et publié sur le label Setola di Maiale.   Il s’agit d’un duo de saxophones, sopranino pour l’un (Jean-Jacques Duerinckx), soprano et alto pour l’autre (Adrian Northover).  Ces deux là se tiennent de près, entrelacent leurs discours, se répondent, échangent leurs registres. Le cours de leurs phrases passe de l’un à l’autre, tout comme les couleurs, les accents, les intensités, les granulations, frisant parfois les particules... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
08 janvier 2021

"Dust of Light" (Perelman, Marzan) : English translation by Ivo Perelman

A previews review was published on Citizen Jazz. Ivo Perelman kindly translated it. Ivo Perelman offers us three albums in a flurry of releases. He's not worried about the details since he has so many recordings to his name--more than 100.For him, it's a question of celebrating his thirty years of recordings. And he does it with three figures from the improvised guitar of today: Gordon Grdina (plus Hamin Honari) with Not Two, Joe Morris (plus Matthew Shipp) with Mahakala, and Pascal Marzan with Setola di Maiale, so on three... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
06 janvier 2021

Disques Elus 2020 #2

"Disques élus". C'est avec cette appellation que les albums chroniqués sur Citizen Jazz parmi les meilleurs sont identifiés. Or cette année 2020 a été assez remarquable au plan discographique, comme un pendant à la grave crise des arts vivants. Aujourd'hui, cette liste les recense, après celle consacrée à quelques figures récurrentes (Disques Elus 2020 #1).Elle est placée, encore une fois, sous le patronage d'Eric Dolphy, qui accompagne mes émois musicaux depuis mon adolescence; plus spécifiquement, l'album "Last Date", en forme de... [Lire la suite]

04 janvier 2021

Disques Elus 2020 #1

Eric Dolphy l'une des pochettes "Last Date" Moins de concerts en 2020, mais davantage de chroniques de disques. Après les "Dolphys d'Or" chroniqués sur ce blog, les albums "Elus" parus sur Citizen Jazz. Ils sont bien plus nombreux. Il a fallu sélectionner mais cela reste long, d'où un "palmarès" en deux parties.Il est en effet apparu que certains musiciens ont particulièrement focalisé l'attention : Ivo Perelman, Sabu Toyozumi (le plus souvent avec Rick Countryman) et Simon H. Fell disparu en 2020. Ivo Perelman (pochette The Other... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
15 décembre 2020

Leo Records : des prix spéciaux jusqu’à fin décembre 2020

Pour vous faire plaisir et/ou pour faire plaisir à vos amis, Léo Records ( http://www.leorecords.com/ ) vous propose des prix spéciaux, 16,25£ pour 4 CDs livrés chez vous, disons autour de 20€ change et taxes comprises. Ce label publie des musiques innovantes sans discontinuer depuis 40 ans et pour fêter cela, il propose cette action promotionnelle. "The catalogue of Leo Records is over 500 CDs. The stalwarts of the label are Ivo Perelman, The Art Ensemble of Chicago, Anthony Braxton, John Wolf Brennan, Eugene Chadbourne,... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 10:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
09 décembre 2020

Dolphys d'Or 2020

Une année qui restera dans les mémoires tant la pandémie a boulversé les pratiques, réduisant fortement l'accès aux concerts. Restent les enregistrements. Un petit retour sur les albums qui ont fait surmonter la paresse d'écrire, avec la contribution amicale de Claude Parle. Une quinzaine d'enregistrements, sous le haut patronage d'Eric Dolphy. Passez donc voir votre disquaire !Par ordre chronologique, pourquoi pas ? Guts : Joe McPhee, Peter Brötzmann, Kent Kessler & Michael Zerang - Jazz à ParisIl s'agit du second album... [Lire la suite]
08 octobre 2020

Samuel Blaser « 18 monologues élastiques »

Publier deux albums simultanément au cœur de l’été, voilà qui est inhabituel. Mais autant le premier, un trio, recèle de séductions mélodiques, rythmiques, spectrales, autant le second serait a priori plus abrupte : une succession de 18 solos, de trombone, « 18 monologues élastiques ». Ce titre est une révérence respectueuse à cet autre incontournable suisse, Blaise Cendrars, avec ses « Dix neuf poèmes élastiques » qui rompaient avec l’esthétique d’alors. Quelques pas, quelques souffles, puis un déchirement... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,