25 avril 2019

Gunter Baby Sommer « Apéro con brio »

Apéro con brio : Ça vous dirait ? Je crois bien que oui, et plutôt deux fois qu’une. C’est la première pièce d’un album de Günter Baby Sommer (né en 1943), paru à mi 2018 sur Intakt, en duo avec le trompettiste Till Brönner (né en 1971). Cet Apéro est un pur chocolat, qui donne davantage de plaisir si on le déguste lentement, qu’on y retourne afin d’en savourer tout le suc avec une gourmandise aiguisée. Pièce courte en trois parties. De grands éclats à la batterie laissant tout l’espace pour une dérive élégiaque au bugle,... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

22 avril 2019

Tony Buck - Massimo Pupillo « Time Beings » (Trost Records)

Un autre album de ce duo percussions (Tony Buck) - basse (Massimo Pupillo) à grand renfort d’électronique. Un album à l’onirisme puissant et sombre. Je ne sais quels effets ce duo peut produire sur scène avec une sonorisation de qualité, mais cet enregistrement numérique, à écouter plutôt à fort volume, induit une quasi hypnose où les images mentales s’entrechoquent. La puissance des traitements électroniques permet une belle densité de matières sonores complexes et chatoyantes. Il est disponible sur Bandcamp à partir de 8€ :... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
15 avril 2019

Bondi, Denzler, d'Incise; Gauguet et Hautzinger - Tiasci 10 avril 19

  Un concert très attendu dans cette petite salle en sous-sol près de la Gare du Nord : Tiasci. En première partie, un trio franco-suisse avec Cyril Bondi, D'Incise et Bertrand Denzler qui nous offrirent deux pièces répétitives, obsédantes et particulièrement prenantes. On y retrouve un peu du jeu en hélice sans fin avec ses subtils changements dans l'évolution des pièces qu'on a connu avec Plaistow*, avant la dissolution de ce groupe. Un peu plus de trente minutes d'une musique magnétique, quasi hypnotique dont on retrouvera... [Lire la suite]
04 mars 2019

Unseen par Massimo Pupillo et Tony Buck

C'est un album à paraître bientôt , en mars 2019 Une piste est à l’écoute sur Bandcamp dès à présent : Psithurisme Psithurisme ? Le son que fait le vent à travers les arbres, nous dit-on. Voilà pour l'édification culturelle. Pour le son, c’est une longue immersion dans des scintillements sombres, dans des efflorescences graves, riches, renouvelées sans cesse, aux pulsations lentes et profondes. Une musique à entendre fort, pour consumer tout l’espace alentour, pour détecter toutes les micro-irisations. Une musique à savourer... [Lire la suite]
26 novembre 2018

Dolphys d'Or 2018

Tout d'abord, dire la chance que nous avons d'être irrigué, nourri par la créativité, par l'inventivité folle de bien des musiciens, par des sensibilité boulversantes, délicates aussi, souvent, alors que certains imagineraient bien que tout ou presque a déjà été dit, et qu'il ne resterait de place que pour de "sublimes répétitions" (Le nom de la Rose). Rassembler ensuite une année de ces émois, de ces coups de coeur musicaux dans un seul article, celui-ci. Oh pas tous les plaisirs de la musique, mais ceux liés à des albums,... [Lire la suite]
05 novembre 2018

Rick Countryman (as) & Christian Bucher (dr) : « Estuary »

Artwork By – Reeva Countryman Depuis l’écoute de l’album de Rick Countryman « Acceptance Resistance », http://jazzaparis.canalblog.com/archives/2017/10/23/35608009.html , il est clair que ce musicien accroche l’attention et l'intérêt de plus d'un en Europe, et probablement ailleurs. A priori, un Free jazz en toute petite formation, sans complexe, puissant, lyrique, rocailleux, qui respire le bonheur immédiat de la liberté. On y retrouve ce plaisir de musarder au sein de cet idiome pour en savourer bien des recoins, qui dit finalement... [Lire la suite]

01 novembre 2018

Edward Perraud, Bruno Chevillon et Paul Lay « Espaces » (Label Bleu)

« Chaque compositeur aurait selon moi, d’une manière inconsciente, son propre intervalle de prédilection , une quintessence de son style résumé en deux notes, influant par là même chaque courant de l’histoire de la musique » Cette déclaration liminaire d’Edward Perraud définit le projet même de cet album, célébrer les intervalles. Le titre de l’album, « Espaces », fait certes référence à l’espace entre deux sons (hauteur, durée) mais aussi à l’espace acoustique, le cosmos et l’espace temps (Einstein encore et toujours). Avec ces... [Lire la suite]
29 octobre 2018

Zèbres : David Chevallier et Valentin Ceccaldi (Ayler Records AYLCD-157)

Deux poètes, Robert Desnos (Le Zèbre) et René Char (« L’ombre du zèbre n’as pas de rayures ») pour brouiller nos repères, Zèbre oblige. Deux instruments à cordes pour toute lutherie dans cet album surprenant. La frugalité du dispositif signe d’emblée la nécessité d’une écoute exclusive. Pour l’avoir ignoré à la première écoute, j’ai failli passer à côté de cette réussite. Restaient ces couleurs, cette chimie des timbres qui ne s’effaçaient pas. Nouvelle écoute, donc et l’évidence : il ne faut pas se priver de cette connivence là.... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
25 octobre 2018

TOC : Jérémie Ternoy, Peter Orins, Ivann Cruz : Will never play these songs again

Sonorités métalliques , séquences répétitives, obsessionnelles, jusqu’à ce que ça se dérègle et suive une nouvelle séquence répétitive et ainsi d’accidents en dérèglements, ce sentiment d’être dans un continuum halluciné et éminemment instable. Tel est le cheminement de la guitare d’Ivann Cruz dans « The last Hit », l’ouverture de cet album « Will never play these songs again ». Les frappes pleuvent sur les percussions de Peter Orins, alternant chaos et scansions, plaçant des banderilles, constellant l’espace sonore de notes d’une... [Lire la suite]
22 octobre 2018

Sylvain Darrifourcq, Valentin et Théo Ceccaldi : In Love With « Coïtus Interruptus » (Gigantonium)

  In Love With est un trio composé de Théo Ceccaldi (vln), Valentin Ceccaldi (vlc) et Sylvain Darrifoucq (dr, perc, comp). Ils en sont à leur deuxième album qui répond au doux nom de « Coïtus Interruptus ». Dada aurait adoré ! L’art de la provoc comme hygiène mentale de première urgence. Sinon, la mort cérébrale. Les noms du trio, de l’album, du genre musical (porn jazz de chambre), des titres des pistes, et même leur ordre, tout y concourt. D’abord (tiens, ça commence mal), ne pas débuter par le début : le prologue n’arrive... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,