12 mars 2018

Simon H Fell (b) et Richard Comte (g) « Panazol » (NUNC Records)

Richard Comte (g) s'est fait connaître, entre autres, par ses multiples collaborations sur la scène de la musique improvisée.Souvenirs de superbes soirées à Paris, dans le quartier Mouffetard avec Kei Yoshida ( https://youtu.be/9iPRTMJGEmg ), et au Chat Noir avec Jean-Marc Foussat et Makoto Sato ( https://youtu.be/d6PSr2vMwNk ) . Cette fois, il se frotte à une figure de la contrebasse d'outre Manche, Simon H. FellTous deux nous proposent une musique secrète, où les résonnances et le silence offrent un écrin aux chants, aux matières... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

07 mars 2018

Chansons pour l’oreille gauche (Marc Sarrazy & Laurent Rochelle)

Une formation plutôt inhabituelle : un piano et un instrument à vent (un sax soprano ou une clarinette basse). Une prise de son au plus près des musiciens. Et un choix, celui d'une musique intimiste qui se réclame du jazz.Du jazz ? Pourquoi pas, mais ayant largué les amarres d'outre Atlantique et frôlant parfois la ritournelle.Cette musique se paye le luxe de déchirements sonores, de grondements, de déraillements ... en particulier sur la clarinette basse tout en offrant des repère mélodiques ou répétitifs, principalement au piano... [Lire la suite]
26 février 2018

Daniel Levin (vlc), Chris Pitsiokos (as), et Brandon Seabrook (g) : Stomiidae (DarkTree)

Shame on me : je ne connaissais pas les musiciens de cet album : Daniel Levin (vlc), Chris Pitsiokos (as) et Brandon Seabrook (g). Un rapide survol du Net m’apprend qu’il s’agit de musiciens déjà bien établis sur la scène de l’avant-garde de New York. Honte à moi : Stomiidae, qu’est-ce donc ? Encore une fois le Net vient pallier ma crasse ignorance. Il s’agit d’une famille de poissons des abysses, encore appelés Dragons à écailles. Elle vient aussi donner son nom à l’album, les titres étant des espèces de cette famille (adieu... [Lire la suite]
19 février 2018

Saxophone Anatomy (Armaggedon Nova AN-R6)

Un « CD concept ». C’est ainsi que se présente cet album. Trois improvisateurs au saxophone, chacun enregistrant dans un pays différent : la Chine, les Philippines, la Grande Bretagne. Chacun jouant un solo de 20 minutes environ. Pas de consigne ni de thématique. Rien de préparé . Pas de seconde prise. Un pur jet et voilà tout. Prise de risque maximale. Les kamikazes ? Lao Dan, Rick Countryman et Colin Webster « Self destruct machine » est le titre de la séquence de Lao Dan (as). Entrée en matière toute de... [Lire la suite]
13 février 2018

Jean-Luc Petit, Benoit Kilian, Fred Marty - Tiasci le 8 février 2018

Jean-Luc Petit (photo dolphy00) Fred Marty organise assez fréquemment des séances d'improvisation dans une salle en sous-sol près de la Gare du Nord, dans les locaux d'une association culturelle indienne, Tiasci . Une bonne acoustique et des musiciens défricheurs intéressants. Une terre d'aventures.Ce 8 février, il invitait en première partie le duo Benoit Kilian (perc) - Jean Luc Petit (ss, clcb ...). Ce duo m'avait déjà ébloui lors de l'écoute de leur dernier CD : "la nuit circonflexe" (Fou Records FR-CD 25) (lire chronique... [Lire la suite]
29 janvier 2018

Alan ! (par Jean-Michel Von Schouwburg)

Le 29 janvier ( né en 1939) c'est l'anniversaire d'Alan Silva. Pour ceux qui auraient manqué l'homage ici rendu en décembre dernier, une petite visite peut-être pour replonger dans cet univers si riche. C'est là : Alan Silva pour tout retrouverPour cet anniversaire, Jean-Michel vous propose une regard, certes passionné, mais aussi révélateur de cette folle histoire d'Alan Silva à la croisée du Free Jazz, de la musique contemporaine et de la musique improvisée.Alan !Je me souviens d’une conversation lointaine avec Roger Turner, une... [Lire la suite]

18 décembre 2017

Alan Silva Série : pour tout retrouver

Alan Silva at Cafe OTO - photo allabout jazz"... les mains tendues, le sourire ouvert…" (Jean-Michel Von Schouwburg) S'il fallait ne retenir qu'une page de l'hommage qui a été rendu à Alan Silva la semaine dernière, ce serait cette page de synthèse. A reparcourir, à consulter ultérieurement, à partager avec ceux qui sont fondus de musique.Cinq articles (+1, bien évidemment) : - Une photo retrouvée en couverture de Jazz Magazine de décembre 1971 Alan Silva série #0 : photo Jazz Magazine- Avec Marshall Allen et William Parker"Mais ce... [Lire la suite]
15 décembre 2017

Alan Silva #5 : Petit récit post-moderne inspiré par New Africa de Grachan Moncur III; par Frédéric Maintenant

Alan Silva, 50 ans après, toujours la musique de mai 1968     Grachan Moncur III et Alan, non je ne savais pas, en fait y a plein de choses sur Alan que je ne sais pas. D'ailleurs c'est curieux parce que je n'avais jamais entendu parler d'Alan avant de le rencontrer. C'est vraiment bizarre, je me demande comment cela a pu être possible, un vrai miracle, parce que la contrebasse c'est un de mes instruments préférés, je connais la musique de Johnny Dyani par exemple. Là quand Aldridge (Hansberry) m'a dit qu'elle l'avait... [Lire la suite]
14 décembre 2017

Alan Silva #4 : avec Abdelhaï Bennani (ts) et William Parker (b) par Jean-Michel Van Schouwburg

Sunside Paris 16/10/2000 Un trio avec Alan Silva au piano et synthétiseur. Saxophone ténor, piano, contrebasse. On pense au troisième trio de Giuffre avec Barre Philips et Don Friedman qui était venu à Paris en 65 et n’a pas fait de disque. Les doigts puissants de William Parker mettent le tempo en balance, le poussent, l’équilibrent. Sa contrebasse respire la terre africaine… brille comme le soleil, et les feux du soir qui s’enfoncent en un instant derrière les baobabs de la Casamance. Le jeu du piano d’Alan Silva est pulsionnel,... [Lire la suite]
13 décembre 2017

Alan Silva # 3 : In the Tradition par Joël Pagier

Pour ce 3e jour, c'est Joël Pagier qui prend le relai. Régalez-vous ! Toutes les photos sont de Christine La Douce J'ai toujours pensé Alan Silva en contrebassiste ou derviche tournant au cœur de l'orchestre comme une clé ouvrant les perspectives d'une céleste communication. La verticalité seyait à sa haute stature et, à l'image de Cecil Taylor, dont il fut le partenaire, ou de Butch Morris, je me le figurais plus encore en danseur qu'en musicien. Ce type ne s'assiérait jamais que pour écouter, éventuellement se reposer, ou... [Lire la suite]