18 juin 2019

Bill Nace, Paul Flaherty, Chris Corsano « Free gutters vast fish»

Retour au Café Oto de Londres avec un trio guitare-sax-batterie. Un extrait au nom qui laisse perplexe. La musique, quant à elle, nous saisit d’emblée. Paul Flaherty se lance dans un discours véhément, quasi réduit à tourner autour d’une note, très vite rejoint par les mitrailles erratiques de Chris Corsano, par ses frappes lourdes qui nous crucifient sur place, continûment. Une musique d’une belle intensité dès les premières notes qui nous donnerait déjà une substantielle réserve d’énergie. Mais on n’en reste pas là. Bill... [Lire la suite]

10 juin 2019

« Selon le vent » : João Camões, Gabriel Lemaire, Yves Arques + Alvaro Rosso(JACC Records JR035 CD)

Le groupe s’est donné pour nom « Pareidolia ». Selon Wiki, « c’est un phénomène psychologique, impliquant un stimulus vague et indéterminé, plus ou moins perçu comme reconnaissable » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Par%C3%A9idolie). En clair, un visage dans un nuage ou dans une concrétion au détour d’un boyau d’une caverne, une voix aimée dans un son de la nature ou au milieu du brouhaha urbain... Ici donc, c’est une invitation au voyage où toute association d’image mentale est bienvenue. Pour accentuer le propos, le titre de... [Lire la suite]
06 juin 2019

Nkosi Sikelel’ iAfrica

Trois raisons de vous parler de Nkosi Sikekel’ iAfrica ... et trois occasions d'écouter de la musique D’abord, ce titre est issu d’un album, « Flying Eagle » certes enregistré en 2013 mais qui ne paraît que cette année, chez Futura Marge, le label de l’homme au chapeau, Gérard Terronès. Or ce prestigieux label vient de créer une chaîne YouTube à laquelle vous êtes invités à vous abonner. Et en guise d’ouverture, l’album « Round about midnight » du 4tet d’Archie Shepp, avec Siefried Kessler (p), Bob Cunningham (b) et Clifford... [Lire la suite]
03 juin 2019

Jean-Marc Foussat - Urs Leimgruber (Fou Records FR CD 32-33)

Deux sets sur un même album, le premier à Zurich «Rive de rêve », le second à Lucerne «Luxerna ». « Rives de rêve », rives du lac de Zurich (ville du concert) et point de départ d’une errance onirique. À l’écoute de ce set, s’est vite imposée l’évidence d’une liturgie payenne. Un culte à une nature d’outre Terre, au foisonnement de formes de vie inédites. Une nature dont il s’agirait de célébrer la lente émergence. Douce et sauvage, aux manifestations multiples. C’est le discours même des saxophones de Urs Leimgruber (ss, ts)... [Lire la suite]
30 mai 2019

Foussat, Guérineau, Petit

Il y a quelques années déjà (en 2013 ?), un concert à l’Espace En Cours organisé par Jean-Marc Foussat proposait deux duos d’improvisation, l’un avec un vieux complice, Sylvain Guérineau (ts): «Aliquid». Le second réunissait Jean-Luc Petit et Benjamin Duboc. Depuis quelques concerts déjà ils nous proposaient des friandises d’outre noir. Quant à Guérineau - Duboc, c’est une une vieille complicité, à l’époque en compagnie de Didier Lasserre. Ce soir là Sylvain Guérineau semblait subjugué par le jeu de Petit sur son... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
27 mai 2019

« Sol Abstraction » Sabu Toyozumi - Rick Countryman

C’est le 3e enregistrement (je crois) de Rick Countryman (as) avec Sabu Toyozumi (dr), après Jya-Ne et Center of Contradiction. C’est, cette fois, en pur duo, et cette rencontre est particulièrement fructueuse. On connaît bien sur ce blog le talent d’improvisateur éruptif du saxophoniste (voir chroniques en pied d’article), son talent jamais démenti pour les constructions au lyrisme puissant et à l’énergie Free inextinguible. Sabu Toyozumi à la batterie est à la fois révélateur et inspirateur de ce discours. Il le souligne,... [Lire la suite]

23 mai 2019

Duboc Kassap au Comptoir (Fontenay le 3 janvier 2019)

Une musique de scène enregistrée au Comptoir de Fontenay sous Bois Deux artistes improvisateurs au parcours déjà très riche. Comme un crépuscule qui s’installe dans un espace déserté, avec des frottements de bois, un à-peine chant dans la solitude, une voix qui murmure dans une langue indiscernable. Puis l’archet qui fouille les graves, et un chant aux vagues couleurs d’Orient : le rêve est là... https://dubockassap.bandcamp.com/releases DUBOC / KASSAP, by Sylvain Kassap (clarinet), Benjamin Duboc... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
20 mai 2019

Fred Marty et Irène Kelp « Pirouette »

Visiter les jardins des cordes est l’une des aventures de Joëlle Léandre (triple album « String Gardens » + « Chez Hélène » : quartes duos avec contrebasse + 2e basse, violoncelle, violon, guitare) Fred Marty et Irène Kelp prennent ici cette gageure à leur compte avec un duo violon contrebasse, mais avec des paysages radicalement différents. Ils donnent à leurs pièces des noms de mouvements du corps : pirouette, roulement, saut, dérapage, demi-tour. Au singulier. Mais c’est bien de danse qu’il s’agit, dans un engagement quasi... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
16 mai 2019

Irreversible Entanglements & Pat Thomas (Café Oto 2018)

Extrait d’un concert donné au Café Oto de Londres. Il réunissait le pianiste Pat Thomas, qu’Anne Montaron a fait connaître dans son émission À l’Improviste (voir http://jazzaparis.canalblog.com/archives/2017/09/13/35612672.html) et le groupe de FreeJazz « Irreversible Entanglements ».  Ce dernier s’est formé en 2015 avec Keir Neuringer (sax), Camae Ayewa (poète) et Luke Stewart (b) en réaction contre la brutalité du NYPD, ayant causée mort d’homme. Il s’est depuis enrichi d’Aquiles Navarro (tp) et de Tcheser... [Lire la suite]
13 mai 2019

Das Kapital « Vive la France » (Label Bleu)

  Petite surprise face à ce titre un peu provocateur de la part d’un trio aux 2/3 étranger (voir photo en pied d'article). On l’aura compris, c’est une forme de signe d’amitié, d’intérêt vis à vis d’un répertoire aux esthétiques très diverses. Et un pari. Le jazz s’est emparé de longue date de musiques dites savantes (qu’on pense à « Play Bach » par exemple), de musiques populaires ou de films (comme « Hello Dolly » par Armstrong). Mais là, il s’agit d’autre chose. On pense bien sûr à l’extraordinaire métamorphose opérée par... [Lire la suite]