24 février 2020

Daunik Lazro et les tubes du Free

 12-01-27_Daunik Lazro - Curare au Triton by dolphy00 Je te dis qu’il y en a. Mais non répond Cé. Si, je te dis; écoute donc, réplique Gé. Bof, à peine, et encore; interrogeons le coupable ! Le coupable avoua : il y en avait dedans, de la femme seule.C’est ainsi qu’à commencé cette modeste aventure.  Daunik Lazro accepta ce qui était pour lui une évidence, concocter une playlist avec des « tubes » Free. Il a baigné dedans et ne répugne pas à lui rendre hommage. Et pas seulement au détour d’une citation dans un... [Lire la suite]

20 février 2020

Hope Town (Claudia Solal et Benoît Delbecq; Rogue Art) par Claude Parle

  Wintergarden@ the edge of myself …     At the edge of myself lives a forlorn ocean, where jolly-boats flots without pain & whiskin’ winds never linger … In a pale sun …   Comme l’ente de mon désir s’invagine tandis qu’hurlent les cormorans qui rageusement rorent & gringotent … Sur un soupir de sabi(r) s’époumone mon respir tant dis qu’épris au piège, mon ouïr ici s’abîme aux pales lueurs de ce jardin d’hiver _ (Salvador à Nougayork ?)   Vendanges, ou même peut être l’enfant putatif de... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
17 février 2020

Benjamin Duboc et Jean-Luc Petit au Bab Ilo (30 janvier 2020)

Pour voir l'album de cette soirée, il suffit de cliquer sur la photo (puis sur Diaporama) Jean-Luc Petit et Benjamin Duboc travaillent ensemble depuis des années. Ils ont fouillé ensemble le registre des graves, l’un à la contrebasse, l’autre à la clarinette contrebasse. Bien des concerts ont été donnés dans cette formation. On en trouvera quelques exemples en bas d’article. Un CD a même été publié : This Is Not Art. Outre l’exploration saisissante des ultra-graves par Jean-Luc Petit, ce qui caractérise son jeu c’est peut-être une... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 février 2020

Jojo Takayanagi - John Zorn "Expérimental Performance" (1986)

  Un brûlot ? Qu’est-ce au juste ? Ce qui est susceptible de causer des dégâts, un scandale; spécialement journal, article polémique (Google) Et cet album, encore un brûlot ? Non, un double. En fait, chaque face de ce vinyle (devenu CD) est une explosion musicale. Sur la première on trouve notre guitariste iconoclaste en compagnie de John Zorn et le sentiment qui prévaut c’est que le saxophoniste est littéralement propulsé par son compagnon du moment. Il est dans une liberté totale, hors sol, toute convulsion... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
10 février 2020

Makoto Sato et sa playlist

Makoto Sato (photo dolphy00) Après Matthias Boss la semaine dernière, je propose une sorte de playlist hybride autour de Makoto Sato. Ce dernier est une personnalité prégnante sollicitée par plus d’un parmi les meilleurs. Il est, en effet, très présent sur la scène improvisée. Du temps de l’Atelier Tampon de Marc Fèvre , il a même été le musicien plus invité (avec Frederic Blondy, de l'ONCEIM). Chacun retiendra, selon ses souvenirs, les moments les plus forts lors de ses concerts parisiens. Makoto Sato a choisi quant à lui... [Lire la suite]
06 février 2020

Jazz at home avec Daunik Lazro, Jean-Marc Foussat et Michael Nick 24 janvier 2020

Pour retrouver quelques photos, suivre ce lien Que peuvent se raconter deux septuagénaires fous d’aventures musicales et soucieux de ne pas voir leur belle collection jetée à la benne en cas de départ précipité, alors qu’il y a tant d’oreilles nécessiteuses ? Il faut donner. Tiens, Bertrand Gastaut organise l’un de ses rendez-vous aux saveurs affûtées. Il ne va pas refuser d’en prendre, tout de même. Il est jeune, lui. C’est dit ! D’autant que l’un des deux papys y joue. C’était prévu avec Jean-Marc Foussat et Makoto Sato, mais ce... [Lire la suite]

03 février 2020

Matthias Boss violon playlist - solos

Une proposition malhonnête faite à Matthias Boss : faire une sélection de ses enregistrements, en solo, tout seul mais avec plusieurs instruments simultanés (re-recording), en groupe, et en faire une playlist.  Les raisons de ce vif intérêt ? Un jeu au violon nerveux, compulsif par moments; des textures qui  magnétisent l’écoute, et disons-le aussi, une bien belle qualité d’enregistrement. Ce qui ne gâte rien, Matthias Boss accompagne ses musiques d’illustrations qui donnent souvent à rêver.  C’est ainsi... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,
30 janvier 2020

Seikatsu Kōjyō Iinkai - Seikatsu Kōjyō Iinkai 1975

Cet album fait partie de la sélection de Takeo Suetomi, liste qui fait aujourd’hui référence et qui est disponible sur ce blog http://jazzaparis.canalblog.com/archives/2019/09/19/37578065.html À l’écoute, on ne peut que le comprendre. Cet album est un brûlot. Deux thèmes principaux et un petit souvenir avant de partir, pour la route, un « Not so long Don » de deux minutes pour vous le vriller durablement dans la tête. Dans Stravizauls, à peine un curieux thème exposé à l’unisson au sax et à la trompette, avec un... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , ,
28 janvier 2020

Anthony Braxton aux Quatre Vents : live @ Graz 1976

    La Tri-Centric Foundation avait organisé une collecte de fonds pour recenser et publier, à l’occasion des 75 ans d’Anthony Braxton, l’ensemble de ses documents, en particulier ses enregistrements live dans une série « Bootleg ». Un travail gigantesque pour lequel les subventions octroyées se révèlent notoirement insuffisantes, d’où la dite collecte auprès des amateurs. On peut obtenir plus d’informations sur le site de Tri Centric  https://fundrazr.com/campaigns/a1Z4ue L'objectif de collecte de... [Lire la suite]
23 janvier 2020

Toshinori Kondo, Eugene Chadbourne "Possbilities of the color plastic"

Il s’agit de l’enregistrement de deux concerts de juillet 1979, le premier dans le Tenessee, le second à Washington. L’ambiance y est chaude, et manifestement, le guitariste et le trompettiste ont voulu se faire plaisir et régaler leur public. Nulle ambition de faire une « œuvre » ou de fouiller sa sensibilité profonde, son imaginaire. Il s’agit de défricher, de faire vibrer leurs instruments dans des spectres très larges. Les sonorités les plus inattendues  sont recherchées avec une curiosité ludique, et d’une... [Lire la suite]