27 novembre 2017

dolphys d'or 2017

Eric Dolphy par Naiel Ibarrola Comme chaque année, voici venu le moment de signaler les albums qui méritent un arrêt des horloges pour prendre le temps d'aiguiser notre sensibilité, lui faire découvrir parfois des chemins de traverses, pour parcourir de nouveaux labyrinthes imaginaires. Comme je ne chronique que très peu, ces albums sont ceux qui ont bousculé ma paresse, m'ont obligé à trouver à nouveaux des mots pour dire l'émotion, malgré l'usure des manières de dire, de partager. Tenter de dire l'indicible bonheur. A vous de... [Lire la suite]