23 avril 2020

Japanese Free Jazz: A Chronological Discography, 1969-1976 (Une Discographie Chronologique) (Pierre Crépon & Ernst Nebhuth)

    English version below L'article proposé est transfrontalier. Il a été réalisé par un français (Pierre Crépon) et un allemand (Ernst Nebhuth), et rédigé en anglais. Pas d'inquiétude si vous pratiquez cette langue comme moi, c'est à dire dramatiquement mal. L'introduction a été traduite en français. Elle est suivie de la même introduction, cette fois dans cette langue que vous redoutez, mais que vous pourrez zapper. Le reste de l'article est strictement factuel, donc international.L'ambition de cet article est d'être... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

06 janvier 2020

Noel McGhie et sa playlist (via Pierre Crépon)

Noel McGhie photo sur parisetudiant.com Noel McGhie est un batteur né à la Jamaïque, qui a vécu un temps à Londres et aux Pays Bas et qui est aujourd'hui installé en France. On trouvera en bas d'article la traduction (automatique) d'un Wikipedia en allemand, ainsi qu'une autre bio (en anglais) et qu'un article de Libération.Par ailleurs, Pierre Crépon a codirigé une interview du batteur, percussionniste, compositeur, publiée sur Point Of Departure. Noel McGhie: Free Jazz, Paris and the Seventiesan interview with Pierre Crépon... [Lire la suite]
14 novembre 2019

Albums, vidéos ou playlist Impro Japon 2019

La rubrique ImproJapon est encore bien jeune, mais elle a permis déjà en un trimestre de donner à entendre bien des musiques devenues indispensables. Ce petit rappel est là pour vous donner l'occasion de les écouter, voire de vous les procurer. La figure emblématique proposée est Sabu Toyozumi. Ici la photo est extraite d'un article de JazzTokyo (évidemment). * Takeo Moriyama Percussion Ensemble(Cette musique) nous saisit dès les premiers instants, nous emporte comme des alluvions, comme des troncs à la dérive, pour nous... [Lire la suite]
31 octobre 2019

Masahiko Togashi - Mototeru Takagi : Isolation (1969)

Avec ce duo, on retrouve deux des figures majeures des premiers temps du Free japonais, le batteur Masahiko Togashi et Mototeru Takagi au sax tenor et à la clarinette basse (et à la flûte ? Voir *). On retrouve aussi une formule qu’appréciait en son temps John Coltrane, le duo, avec batteur, avec Elvin Jones puis Rashied Ali**. Il y a certes des proximités, ne serait-ce que dans l’écoute actuelle de ces musiques d’alors. Mais je crois qu’on gagnerait en plaisir musical  en nous défaisant de ces souvenirs, en nous offrant... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , ,
30 septembre 2019

De Cleveland à Paris, les diverses facettes de Bobby Few (Wire, juillet 2019)

On doit cet article de Wire et les compléments spécifiques à notre blog à Pierre Crépon. L’idée lui en est venue lors d’une interview du pianiste lorsque ce dernier lui disait que ses albums sont actuellement difficiles à trouver. Il y avait là une lacune à combler, non en ré-éditant lesdits albums mais en rappelant quelle trajectoire fut la sienne, en soulignant quels jugements portaient sur lui des figures de premier plan de l’histoire du jazz, en mettant en évidence quelques une de ses folles rencontres musicales, en... [Lire la suite]
18 septembre 2019

The Wire Playlist Free Jazz in Japan

Itaru Oki trio "Spectral" Dans l’article de présentation de cette série de chroniques, était mentionné l’ouvrage Free Jazz in Japan de Teruto Soejima. À la suite de cette traduction en anglais, Pierre Crépon en a rédigé une chronique (en anglais) qu'on peut trouver là : http://pointofdeparture.org/PoD67/PoD67Japan.html Omnidirectional Projection: Teruto Soejima and Japanese Free Jazzby by Pierre Crépon Motoharu Yoshizawa + Mototeru Takagi © 2019 Tatsuro Minami The second side of Pharoah Sanders's Tauhid starts with a short... [Lire la suite]
16 septembre 2019

Mannyoka: Kaoru Abe (as) et Sabu Toyozumi (dr) (Nobusinessrecords NBCD 107)

  Il s'agit d'une édition relativement récente (juillet 2018) d’un album enregistré à la fin de la courte vie de Kaoru Abe, en 1978. Plus de quarante ans après, cette musique sortie de l'oubli est un choc. Dès les premières notes au saxophone alto, on ne peut qu’être saisi par la puissance et l’originalité du discours de Kaoru Abe. Une musique qui nous explose au visage et qu’on ne peut plus oublier. Il s’agit d’un flux éruptif qui pourrait être sans fin, d’une énergie cataclysmique comme si chacun de ses atomes se... [Lire la suite]