26 juin 2019

Denis Charolles Octet et Surnatural Orchestra - Nuits des Arènes 15 juin 2019

Du 13 au 16 juin 2019 se tenait le cinquième festival Les Nuits des Arènes (voir programme), aux Arènes de Lutèce bien évidemment, à l’exception du 13 où le festival était logé au Petit Bain. C’est un jeune festival où vie artistique et citoyenneté se côtoient. C’est sa raison d’être. D’ailleurs, cette dimension citoyenne se retrouve toute l’année durant, une fois par mois, pour des échanges sur des sujets d’actualité. Par exemple, une soirée, à bord d’une péniche, avait pour thème la pollution des océans par des micro-particules... [Lire la suite]

20 septembre 2018

Ping Machine Ubik Upgrade

Fred Maurin, qui dirige Ping Machine, va devenir le nouveau boss de l'Orchestre National de Jazz (ONJ), et donc va abandonner sa Machine qui fait Ping. Voir article sur CultureBox : https://culturebox.francetvinfo.fr/musique/jazz-blues/frederic-maurin-prend-les-renes-de-l-orchestre-national-de-jazz-275873C'est pourquoi je propose un petit retour sur cette étonnante aventure avec un petit EPK dans lequel Fred Maurin présente Ubik (l'une de ses dernières créations). C'est court (2mn45) mais c'est clair, d'écoute délicieuse et... [Lire la suite]
27 novembre 2017

dolphys d'or 2017

Eric Dolphy par Naiel Ibarrola Comme chaque année, voici venu le moment de signaler les albums qui méritent un arrêt des horloges pour prendre le temps d'aiguiser notre sensibilité, lui faire découvrir parfois des chemins de traverses, pour parcourir de nouveaux labyrinthes imaginaires. Comme je ne chronique que très peu, ces albums sont ceux qui ont bousculé ma paresse, m'ont obligé à trouver à nouveaux des mots pour dire l'émotion, malgré l'usure des manières de dire, de partager. Tenter de dire l'indicible bonheur. A vous de... [Lire la suite]
20 juin 2012

Ping Machine au Triton (31 mai 2012)

Fred Maurin, Fabien Debellefontaine, Jean-Michel Couchet(photo dolphy00) La scène du Triton n'est pas riquiqui. Mais difficile d'y caser 14 musiciens ... et leurs instruments surtout lorsqu'ils en disposent de plusieurs (oui, une seule batterie, rassurez vous) et qu'ils ont chacun leur pupitre et leur partitions. On imagine l'accident du travail lorsque le trombone coulisse ou un malheureux claquement des tympans (je crois que Julien Soro avait des boules Quies). Une fois tout ce beau monde installé, on (le public) n'y pense plus. Et... [Lire la suite]