24 avril 2017

Les Clubs en mai 2017

 Andy Emler, Marc Ducret, Claude Tchamitchian et Eric Echampard Studio de l'Ermitage le 2 mai (photo @ christophe charpenel) ---Atelier du Plateau - 01 42 41 28 22 - 20h - 12 €5 Rue du Plateau  75019 Paris (M° Botzaris, Butte Chaumont); Google Maps ; Site . * (5) Sarah Murcia (b) et Noël Akchoté (g) "un duo savoureux jouant à leur sauce des standards inspirés, des improvisations prenantes et des compositions entêtantes."Ecoute sur Bandcamp * (12) "Deep Ford" : Robin Finker, Sylvain Darrifourq, Benoit... [Lire la suite]

15 septembre 2014

Radio Jazz Agenda (version du 15 septembre 2014)

Les Amants de Juliette photomontage jazzalajmiJazz Club ve 19+ Ecoute de l'émission "Tapage Nocturne" pour leurs 20 ans (avant leur électrification)+ ??? (voir fin de cet agenda) - Open Jazz : France Musique  de 18h à 19h du lundi au vendredilu   15    David Enhco (invité)ma 16    Avishai Cohen, Trivenime 17    Kenny Barron, Dave Hollandje  18    Martial Solalve 19    Stefano Bollani Avec en « Jazz au trésor », l’inédit ou la perle rare... [Lire la suite]
28 août 2014

Jazz Agenda de Septembre 14 (version du 28 août)

Ah, sainte flemme ! Il faut que je te délaisse un peu. L'agenda de septembre est à présent en ligne. Oui, il est encore incomplet, mais ça ne va pas durer : il suffira de revenir sur ParisJazzAgenda pour avoir les infos les plus à jour.Bien des festivals sont annoncés, d'autres tardent un peu à l'être. Les lieux de jazz-programmation "furtive" n'ont pas encore dévoilé leur programme. Heureusement, les clubs de jazz sont à jour, mais ça peut bouger.Notre petite sélection : Les Amants de Juliette le 30 août / Jazz Métis - Festival... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
29 octobre 2013

Samuel Blaser Consort in Motion "A mirror to Machaut"

Allaboutjazz évoque une lignée toujours vivace du Third Stream à propos de ce disque. Voire ...On a tous en mémoire l'explosion rageuse du free, au tournant des années 60, par ceux qui étaient lassés d'un hard bop fût-il scintillant, et qui rejetaient les codes d'alors, les critères d'une critique "blanche", etc. Ce qu'on a peut-être moins en mémoire, c'est la tentative, au même moment, de créer un 3e courant, rejetant une musique européenne qui ronronnait ses classiques (la musique contemporaine sentait alors violemment le soufre),... [Lire la suite]