09 décembre 2020

Dolphys d'Or 2020

Une année qui restera dans les mémoires tant la pandémie a boulversé les pratiques, réduisant fortement l'accès aux concerts. Restent les enregistrements. Un petit retour sur les albums qui ont fait surmonter la paresse d'écrire, avec la contribution amicale de Claude Parle. Une quinzaine d'enregistrements, sous le haut patronage d'Eric Dolphy. Passez donc voir votre disquaire !Par ordre chronologique, pourquoi pas ? Guts : Joe McPhee, Peter Brötzmann, Kent Kessler & Michael Zerang - Jazz à ParisIl s'agit du second album... [Lire la suite]

29 septembre 2020

ONJ « Dancing in your head(s) »

Voilà donc un nouvel album de l’Orchestre National de Jazz sous la direction de Fred Maurin. Enregistré en public au festival Jazzdor 2019, il est dédié à Ornette Coleman, comme le nom de l’enregistrement l’indique (composition de 1977). Il est des ronchons, dont je suis, qui se méfient de ces hommages en musique où ceux qui sont célébrés risquent de ne pas s’y retrouver.  Et puis, qui s’agit-il de célébrer ? L’improvisateur et l’innovateur ? Le compositeur ?  On sait la science des arrangements de Fred Maurin, son goût... [Lire la suite]
11 septembre 2019

Mort à Crédit : Kaoru Abe (par Guillaume Belhomme)

La vie de Kaoru Abe (1949-1978) ne m’a pas été racontée – je ne l’ai ni lue (La valse sans fin, de Mayumi Inaba, qui paraît ces jours-ci en français chez Philippe Picquier) ni vue (Endless Waltz, de Kôji Wakamatsu). Si je crois pouvoir l’entendre, je ne lis pas le Japonais et ai donc dû attendre que Kato David Hopkins traduise en anglais Soejima Teruto (Free Jazz in Japan: A Personal History) pour en apprendre sur le saxophoniste autrement que par le biais de son langage : son premier concert donné à 19 ans, son approche d’Itaru Oki... [Lire la suite]
05 novembre 2018

Rick Countryman (as) & Christian Bucher (dr) : « Estuary »

Artwork By – Reeva Countryman Depuis l’écoute de l’album de Rick Countryman « Acceptance Resistance », http://jazzaparis.canalblog.com/archives/2017/10/23/35608009.html , il est clair que ce musicien accroche l’attention et l'intérêt de plus d'un en Europe, et probablement ailleurs. A priori, un Free jazz en toute petite formation, sans complexe, puissant, lyrique, rocailleux, qui respire le bonheur immédiat de la liberté. On y retrouve ce plaisir de musarder au sein de cet idiome pour en savourer bien des recoins, qui dit finalement... [Lire la suite]