07 mars 2018

Chansons pour l’oreille gauche (Marc Sarrazy & Laurent Rochelle)

Une formation plutôt inhabituelle : un piano et un instrument à vent (un sax soprano ou une clarinette basse). Une prise de son au plus près des musiciens. Et un choix, celui d'une musique intimiste qui se réclame du jazz.Du jazz ? Pourquoi pas, mais ayant largué les amarres d'outre Atlantique et frôlant parfois la ritournelle.Cette musique se paye le luxe de déchirements sonores, de grondements, de déraillements ... en particulier sur la clarinette basse tout en offrant des repère mélodiques ou répétitifs, principalement au piano... [Lire la suite]