13 février 2020

Jojo Takayanagi - John Zorn "Expérimental Performance" (1986)

  Un brûlot ? Qu’est-ce au juste ? Ce qui est susceptible de causer des dégâts, un scandale; spécialement journal, article polémique (Google) Et cet album, encore un brûlot ? Non, un double. En fait, chaque face de ce vinyle (devenu CD) est une explosion musicale. Sur la première on trouve notre guitariste iconoclaste en compagnie de John Zorn et le sentiment qui prévaut c’est que le saxophoniste est littéralement propulsé par son compagnon du moment. Il est dans une liberté totale, hors sol, toute convulsion... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , ,

12 décembre 2019

Masayuki Takayanagi mix 1 par David Mittleman

Nous avons croisé la route de Masayuki Takayanagi à quatre reprises sur ImproJapon : lors de la chronique des albums Mass Projection et Gradually projection, avec April is the cruellest month,  et avec Kaitai Teki Koukan. Naturellement, il était présent dans la playlist de Wire à propos du Free au Japon. Dans ces publications, il apparaît comme un musicien très exigeant, avant-gardiste, radical même avec son ouverture à la Noise encore à naître (du moins je crois). David Mittleman a une vrai passion pour ce musicien. Il... [Lire la suite]
17 septembre 2019

Mass Projection et Gradually Projection(DIW 424 et 425) : Kaoru Abe, Masayuki Takayanagi (par Michel Henritzi)

  Greil Marcus écrivait dans son « Histoire secrète du XXème siècle » que « La musique cherche à changer la vie ; la vie continue ; laissant la musique derrière elle, et c'est çà qui est intéressant ». Kaoru Abe est mort d'overdose (1948-79), Masayuki « Jojo » Takayanagi est mort d'un cancer du foie (1932 – 91) ; laissant derrière eux la vie inchangée, après avoir bouleversé la musique et les traditions d'un jazz importé dans l'immédiate après-guerre. La musique ne peut... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
13 septembre 2019

Kaitaiteki koukan (DIW 414) Kaoru Abe & "Jojo" Takayanagi (par Michel Henritzi)

  Il est de ces disques pour faire des mythes, ancrés dans la légende du free, collector d'une recherche d'absolu, de ces disques qui appartiennent autant aux marchands cyniques qu'aux névrosés de cette grande histoire d'un art de l'éphémère. On est prêt à investir dans cette charge émotive, fantasme d'un objet disparu avec ses protagonistes : Masayuki « Jojo » Takayanagi (guitariste légendaire de la scène primitive du jazz nippon et du son noise) et Kaoru Abe (saxophoniste qu'on entendait comme un frère de Ayler). Enfin... [Lire la suite]