07 mai 2020

We Now Create Masahiko Togashi 4tet (1969)

En 1960, Max Roach sortait un album avec cette double injonction : Freedom Now (suite) et We Insist. L’émancipation des noirs ne va pas pouvoir attendre davantage. Avec Togashi et ce qui compte parmi les figures les plus importantes d’un Free émergent au Japon, c’est un peu cette même déclaration péremptoire : We Now Create. Nous ne sommes plus de simples épigones d’un jazz des USA ou d’ailleurs; nous créons, maintenant, et j’ajouterais selon notre propre voie. C’est un manifeste, que cette série ImproJapon ne fait qu’illustrer. ... [Lire la suite]

27 février 2020

Masayuki Takayanagi playlist #3 par David Mittleman

Masayuki Takayanagi est de ceux qui ont le plus influencé l’évolution de la musique créative au Japon. C’est pourquoi, David Mittleman lui a consacré une longue playlist, plus de trois heures, diffusée en trois parties. C’est aujourd’hui la dernière qui est diffusée.  Elle ne comporte que peu de pièces, quatre, et encore pour certaines que des extraits, parmi les plus radicales : une en un duo incandescent avec Kaoru Abe, une en solo pour retrouver une femme seule, une en duo avec le bassiste Nobuyoshi Ino, et la dernière avec... [Lire la suite]
09 janvier 2020

Takayanagi Mix #2 par David Mittleman

Pour renouer avec ImproJapon en ce début d’année, je propose le deuxième volet du mix Takayanagi de David Mittleman.  Dans ce mix de six pistes, quatre sont consacrées aux groupes New Direction de Takayanagi. Et ce qui peut surprendre, c’est que ces pièces d’un même groupe n’ont pas une esthétique homogène. Cela oscille entre Noise et Impro. Nous avions déjà rencontré des mouvements similaires  dans l’album « April is the cruellest month ».  Par ailleurs, cette playlist s’ouvre sur l’un des grands... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
12 décembre 2019

Masayuki Takayanagi mix 1 par David Mittleman

Nous avons croisé la route de Masayuki Takayanagi à quatre reprises sur ImproJapon : lors de la chronique des albums Mass Projection et Gradually projection, avec April is the cruellest month,  et avec Kaitai Teki Koukan. Naturellement, il était présent dans la playlist de Wire à propos du Free au Japon. Dans ces publications, il apparaît comme un musicien très exigeant, avant-gardiste, radical même avec son ouverture à la Noise encore à naître (du moins je crois). David Mittleman a une vrai passion pour ce musicien. Il... [Lire la suite]
17 septembre 2019

Mass Projection et Gradually Projection(DIW 424 et 425) : Kaoru Abe, Masayuki Takayanagi (par Michel Henritzi)

  Greil Marcus écrivait dans son « Histoire secrète du XXème siècle » que « La musique cherche à changer la vie ; la vie continue ; laissant la musique derrière elle, et c'est çà qui est intéressant ». Kaoru Abe est mort d'overdose (1948-79), Masayuki « Jojo » Takayanagi est mort d'un cancer du foie (1932 – 91) ; laissant derrière eux la vie inchangée, après avoir bouleversé la musique et les traditions d'un jazz importé dans l'immédiate après-guerre. La musique ne peut... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,
13 septembre 2019

Kaitaiteki koukan (DIW 414) Kaoru Abe & "Jojo" Takayanagi (par Michel Henritzi)

  Il est de ces disques pour faire des mythes, ancrés dans la légende du free, collector d'une recherche d'absolu, de ces disques qui appartiennent autant aux marchands cyniques qu'aux névrosés de cette grande histoire d'un art de l'éphémère. On est prêt à investir dans cette charge émotive, fantasme d'un objet disparu avec ses protagonistes : Masayuki « Jojo » Takayanagi (guitariste légendaire de la scène primitive du jazz nippon et du son noise) et Kaoru Abe (saxophoniste qu'on entendait comme un frère de Ayler). Enfin... [Lire la suite]
10 septembre 2019

Kaoru Abe « Acacia No Ame / Live vol.1 » Tokuma TKCA71096 (par Michel Henritzi)

  « Et tu étais couché sur la banquette dans ce moment hors du temps sous la lumière de la petite ampoule rouge du bus et tu voyais les rideaux de l'éternité s'écarter pour que ta main commence et afin que tu puisses être l'affecteur – et l'effecteur – du complet demi-tour et du profond renouveau de la robe virevoltante de la littérature mondiale jusqu'à ce qu'elle devienne quelque chose sur quoi un homme puisse poser ses yeux et lire sans discontinuer pour le plaisir de lire et le plaisir de sa langue dans sa bouche... [Lire la suite]
09 septembre 2019

Free Jazz au Japon : préface par Takeo Suetomi (Chap Chap records)

  Maintenant, le Japon regorge de musiques variées. Cependant, il est difficile de dire que le free jazz des années 1960 aux années 1970 est en cours de réévaluation au Japon. En attendant, j'entends dire que le free jazz japonais - en particulier Kaoru Abe, Masayuki Takayanagi - attire l'attention à l'étranger. C'est surprenant et agréable. Au Japon, depuis le milieu des années 1960, d'autres musiciens de pointe tels que Masahiko Togashi, Motoharu Yoshizawa, Mototeru Takagi, Yoshisaburo Toyosumi, Itaru Oki, Masahiko Satoh,... [Lire la suite]
05 septembre 2019

Une quinzaine avec Kaoru Abe

Qui est donc Kaoru Abe ? Quelle a été son influence sur la scène du Free, de l’impro et des autres musiques au Japon ? Ces questions sont à l’origine d’une série de publications qui auront lieu sur ce blog à partir du lundi 9 septembre, date anniversaire de la mort de Kaoru Abe, en 1978. En fait ces questions découlent de l’écoute de quatre récents albums de/avec Rick Countryman : Chasing the sun (bientôt chroniqué), Sol abstraction, Jya-Ne et Center of Contradiction, tous crédités au batteur Sabu Toyozumi. Dans chacun de ces... [Lire la suite]