05 novembre 2020

Brötzmann, Kondo,Parker & Drake (Berlin nov 1995)

Toshinori Kondo, Hamid Drake (extrait vidéo) Parmi les multiples formations dans lesquelles Toshinori Kondo s’est produit, il en est une particulièrement tonique, servie par des figures les plus importantes du Free, « Die Like a Dog ». On leur doit six albums parmi les plus incandescents des dernières années du siècle précédent (https://www.discogs.com/fr/artist/598165-Die-Like-a-dog-quartet) Cette formation s’est aussi produite sur scène. Il en reste quelques traces, comme cet éblouissant concert à Berlin en novembre... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

26 octobre 2020

Toshinori Kondo, Toshi Tsuchitori, Takashi Tokuhiro

  Le trompettiste Toshinori Kondo nous a quitté ce 17 octobre 2020, moins de deux mois après Itaru Oki. C’est un artiste polymorphe qui disparaît. Sur ce blog, c’est sa contribution à la cavalcade d’un free jazz nippon qui avait trouvé naturellement sa place dans la série ImproJapon.  En un hommage très partiel, juste une virgule d’affection, un accroche cœur, on peut se plonger une fois de plus sur cette période d’il y a un demi siècle (déjà !). On le retrouve en compagnie du bassiste Takashi Tokuhiro et du batteur... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 06:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
20 octobre 2020

Toshinori Kondo : quelques articles

Toshinori Kondo : "Love the Earth", son dernier message sur son site     Toshinori Kondo, un feu follet insaisissable et séducteurToshinori Kondo fut de ces indépendantistes des années 70 - 80, de ceux qui inventèrent un Free original sur l'Archipel. Et près de cinquante ans plus tard, il continuait de surprendre. Sa mort fut un ultime pied de nez. Il a posé sa trompette, mais des projets étaient en cours.https://www.citizenjazz.com   Toshinori Kondo et le jeune Free japonaisToshinori Kondo nous a... [Lire la suite]
04 mai 2020

Sweet Zee : Daunik Lazro, Toshinori Kondo, Tristan Honsinger et Jean-Jacques Avenel (Willisau 1983)

Lors d’un précédent article, nous avions évoqué un album doublement facétieux et néanmoins passionnant réunissant Toshinori Kondo (tp) et Eugene Chadbourne (g).  Aujourd’hui, nous retrouvons le trompettiste avec la fine fleur de l’improvisation européenne : Daunik Lazro (as), Tristan Honsiger (vlc) et Jean-Jacques Avenel (b). C’est donc une formation assez originale avec deux vents et deux cordes, enregistrée en 1983 lors du festival de Willisau. Dès les premiers instants de ce concert, on se prend à scruter les contributions... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,
09 avril 2020

Toshinori Kondo, Paul Lovens, Paul Lytton "Death is our eternal Friend"

Cet album fait partie de la sélection de JM Van Schouwburg des improvisateurs japonais à la rencontre du monde. Ici, Toshinori Kondo (tp), qu’on avait déjà rencontré avec Eugene Chadbourne (g), est entouré de deux percussionnistes, Paul Lovens (dm) et Paul Lytton (electro, dm, perc).  Cet enregistrement est difficile à trouver, pas toujours à des prix convenables. Il reste alors YouTube, non pas un « Full album » mais juste la seconde des deux pistes, « Morioka ». On pourrait s’attendre, avec une telle... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
26 mars 2020

Milford Graves « Meditation among us » (1977)

L’album d’une figure du free jazz des USA dans la rubrique ImproJapon a de quoi surprendre. De fait, Milford Graves est le seul états-unien de ce 5tet. Tous les autres sont des aventuriers japonais. A priori, cela signale une certaine ouverture vis à vis de cette émergence musicale, teintée toutefois d’un sentiment que le jazz ne peut être que US, voire noir : les autres musiciens sont derrière, et aucune mention n’est faite dans le titre de cette aventure croisée. Au-delà de cette réserve épidermique, cet album est reconnu comme... [Lire la suite]
23 janvier 2020

Toshinori Kondo, Eugene Chadbourne "Possbilities of the color plastic"

Il s’agit de l’enregistrement de deux concerts de juillet 1979, le premier dans le Tenessee, le second à Washington. L’ambiance y est chaude, et manifestement, le guitariste et le trompettiste ont voulu se faire plaisir et régaler leur public. Nulle ambition de faire une « œuvre » ou de fouiller sa sensibilité profonde, son imaginaire. Il s’agit de défricher, de faire vibrer leurs instruments dans des spectres très larges. Les sonorités les plus inattendues  sont recherchées avec une curiosité ludique, et d’une... [Lire la suite]