19 mars 2020

Dans la Jungle du douanier Rousseau

C’est comme dans la Jungle du douanier Rousseau … On repousse peu à peu les tiges & les palmes, puis les branches et cela devient touffu, dense … Alors on sort la machette et on commence de tailler … À mesure de la progression, les cri-sons deviennent peu à peu localisables, puis identifiables, l’obscurité nous pénètre et nous commençons à nous heurter au grain des voix, au gris des cordes … Ça rore, rung & groei, ça couine, ça luit, ça stride …les doigts avides glissent sur de serpentines formes/masses, prima materia... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,

16 mars 2020

Barre Phillips: The divine sound of emptiness … (Claude Parle)

    Barre ne joue pas de contrebasse … Il n’existe plus aucun instrument dans ses mains vides offertes aux vents … Seul émane un souffle des troncs enfouis, des forêts hantées & disparues, dévastées, brûlées & pétrifiées … c’est comme ce maître de Kyudo qui, quelques années après sa réalisation vit un jour sr une table un objet dont il ne pouvait se rappeler le nom : C’était un arc ! ! …   L’archet tendu il est comme Zingaro avec ses chevaux, il montre, l’instrument joue ! … L’ombre du fouet suffit au... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 mars 2020

Benoit Cancoin (b) aux Sorins par Claude Parle

2e chronique à propos d'un seul concert ? Pourquoi pas .D'autant que ça inaugure une série de trois chroniques par Claude Parle Hèle, happe, hèle, ile en corps … Pizz à corps perdure … L’accord à vif sol …. y tu de … mais ça percute au si ! …Orbitales … La ré sonnance oui, Monologue ? … Cela, imperceptiblement est devenu dialogue mais sans origine évidente … Parce que l’archet se substitue au doigt, le poignet à la main … S’enlier, oui, enlier le crin à la corde, le poil aux tripes ! … Crins & chuchotements … Mais au... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
04 mars 2020

Joëlle Léandre, Mat Maneri, Gerald Cleaver @ 19 rue Paul Fort, 25 janvier (par Claude Parle)

E.T Strikes again ! … Oui, il est revenu, E.T, mais … Il est triple! … Cette fois, le vaisseau toujours aussi ”strange” mué en contrebasse … Et le drum kit a des allures de navettes d’accompagnement ! … À peine surgi, ça attaque frontal ! … Joëlle & ls soucoupes, Mat en couverture … Mais qu’est ce qu’ils racontent, que peuvent ils bien échanger ? Une sorte de proto Kartvélien* semblant apparenté au Svane* ? …Quelle langue? le linéaire A* semble plus facile à admettre ! … Les crins sur le vaisseau-mère hirudinent une... [Lire la suite]
20 février 2020

Hope Town (Claudia Solal et Benoît Delbecq; Rogue Art) par Claude Parle

  Wintergarden@ the edge of myself …     At the edge of myself lives a forlorn ocean, where jolly-boats flots without pain & whiskin’ winds never linger … In a pale sun …   Comme l’ente de mon désir s’invagine tandis qu’hurlent les cormorans qui rageusement rorent & gringotent … Sur un soupir de sabi(r) s’époumone mon respir tant dis qu’épris au piège, mon ouïr ici s’abîme aux pales lueurs de ce jardin d’hiver _ (Salvador à Nougayork ?)   Vendanges, ou même peut être l’enfant putatif de... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
20 septembre 2019

Franco-Japanese friendship 15 (Guillaume Belhomme dans Wire)

En parcourant les titres, les noms de lieux, de groupes des années 1970, on note avec étonnement la trace d'une certaine culture française. Mort à Crédit, Action Direct, le club Passe-Tamps, le groupe Les Rallizes Dénudées ... j'en oublie. En revanche, peu de collaborations alors avec des musiciens français, sauf en cas d'expatriation, comme avec Itaru Oki.Ce n'est plus le cas depuis.Et par un heureux concours de circonstances, le magazine The Wire, publie dans le numéro de septembre une sélection d'albums mettant en valeur... [Lire la suite]

10 juin 2019

« Selon le vent » : João Camões, Gabriel Lemaire, Yves Arques + Alvaro Rosso(JACC Records JR035 CD)

Le groupe s’est donné pour nom « Pareidolia ». Selon Wiki, « c’est un phénomène psychologique, impliquant un stimulus vague et indéterminé, plus ou moins perçu comme reconnaissable » (https://fr.wikipedia.org/wiki/Par%C3%A9idolie). En clair, un visage dans un nuage ou dans une concrétion au détour d’un boyau d’une caverne, une voix aimée dans un son de la nature ou au milieu du brouhaha urbain... Ici donc, c’est une invitation au voyage où toute association d’image mentale est bienvenue. Pour accentuer le propos, le titre de... [Lire la suite]
11 octobre 2018

"Butter in my Brain" Claudia Solal et Benjamin Moussay par Claude Parle

  Comme si, d'entre deux blocs, un soir d'automne dilué dans un orage de gin au porto, la voix de Laurie Anderson échappait au soupirail d'une ruelle, poussée par la vapeur des sous-sols surchauffés ... Réminiscences vocales intenses des années d'errances qui, par vagues, reviennent ... Mushroom restaurant ... C'est comme mes moires de l'eau, moires de l'ombre ... Une fille au cerveau de gaz ... s'en vient vivre à la surface du monde souterrain. Un piano électrique s'arrime et va vriller les multifaces de cette "femme... [Lire la suite]
04 octobre 2018

Joëlle Léandre et Bernard Santacruz par Claude Parle (Le Triton)

Joëlle Léandre et Bernard Santacruz Voir l'album complet   Extrait de la Tablette V de l’Épopée de Gilgamesh, Les deux héros arrivent finalement à la Forêt des Cèdres, qui suscite leur contemplationles cèdres majestueux et d'autres essences, leurs parfums ; les chants des oiseaux, des criquets, les cris des singes se combinent pour former une polyphonie dont profite Humbaba, le maître des lieux. Oui ! ... Parce qu'en effet que dire ? Qu'écrire, lorsque Joelle Léandre et Bernard Santcruz arrivent sur scène au Triton, dans une... [Lire la suite]
16 mars 2016

Claude Parle chez Ackenbus (13 mars 16)

Ackenbush a fermé ses portes ce dimanche. La fin d'une belle épopée, et probablement, le début d'une autre, dans la Drôme, en compagnie des girafes (une illumination de Sophia), ces douces bêtes dont la taille permet de voir au-delà des cîmes des arbres, peut-être même au-delà de l'horizon.Et ce départ s'est fait en musique avec des artistes venus amicalement dire leur affection avec des notes, avec des mots.Les musiciens arrivaient, mais visiblement, ils voulaient d'abord bavarder, boire un café, échanger, s'inquiéter du comment du... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 08:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,