Catherine_Heyden"100m de silence"
Très beau titre pour cet unique morceau de cette formation disponible sur le site du même nom.

Il s'agit d'un extrait d'un concert de février 2001 avec Christophe Sorro à la batterie.

"Il y a longtemps que nous  n'avons pas enregistré de "nouveautés" avec Cent mètres de silence, bien que nous continuons de jouer, passionnément !" (C. Heyden)

Elle a récemment improvisé avec Dante Feijoo (sax) et Anne Gouraud (contrebasse) lors d'un concert à domicile.

Je l'ai contactée pour en savoir plus sur son parcours. Elle s'est très gentiment prêtée à l'exercice de l'auto-biographie. Lisons-la.

"J'ai commencé le saxophone grâce à un double coup de foudre : pour l'instrument et pour la musique improvisée.
Je me consacre donc aujourd'hui essentiellement à l'improvisation.

J'aime mélanger les genres et les textures : c'est ainsi que je prends beaucoup de plaisir à participer à des aventures mêlant instruments acoustiques & électronique, textes, images, danse…

Actuellement, "Mezza Voce" avec Jean-Marc Foussat (VCS III),
Adeline Hocdet et Fanny Richert (projections) est une formation transdisciplinaire dans laquelle je joue du sax et dis des poésies (Dubuffet, Michaux, Butor…). (extrait sonore de 7 mn : baiser d'araignée)

Avec Sylvain Guérineau (altos & baryton sax), le trompettiste Jean-Luc Capozzo & Jean-Marc Foussat, nous formons "Quod" qui a donné un concert à l'Olympic Café.

Avec Didier Lasserre, nous avons un duo qui s'appelle "A Rose Is A Rose". Il n'y a pas d'enregistrement pour le moment. Nous avons aussi fait une session mémorable en compagnie de Sylvain Guérineau et le contrebassiste Nicolas Talbot, chroniquée par Christian Ducasse dans Jazz Magazine (novembre 2006?)"


Elle participe depuis 2 ans aux pérégrinations autour du monde d' "Urban Sax" (Gilbert Artman) et a contribué au disque d'Hervé Zenouda (Demain dès l'aube).

Elle ajoute :
"J'ai joué pendant plusieurs années à Nancy avec le collectif d'improvisation "Pagaille", créé par René Le Borgne et Louis-Michel Marion, et avec "Maelström" (Arnaud Paquotte basse, Michel Oury batterie, Jean-Philippe Gross électronique) à ses débuts, jusqu'à ma venue à Paris, vers 2001/2002.
J'ai aussi participé avec bonheur à plusieurs actions de "La Flibuste" (Toulouse) pour des performances interdisciplinaires, et ai croisé le chemin de plusieurs improvisateurs à Paris ou ailleurs… "


Finalement, très peu d'occasion de l'entendre, de la voir, malgré un parcours original, intéressant..
A l'écoute de ces deux morceaux en ligne, on le regrette.

Rappel  : pour écouter Cathy Heyden :
- 100 m de silence
- mezza voce

Bonne écoute