6E1F922B-0499-4269-A7BF-D41190DDE525

Lao Dan est un souffleur d’origine chinoise, faisant aujourd’hui carrière aux USA. Il a été cité deux fois sur ce blog [1], loué pour une sorte de « déraison sous contrôle ». Il est très expressif, généreux, impétueux, à l’aise avec des sons acides flirtant avec le suraigu. On le retrouve ici doté d’un sax alto et d’un suona. Ce dernier est un court instrument chinois à double anche. Wikipedia vous en dira davantage [2]. Dans la première partie de l’extrait proposé, cet instrument libère chez lui un flot tumultueux, irrépressible.

Il est aidé en cela par un Damon Smith [3] impressionnant aux cordes pincées, aidé en cela par la sonorisation de la scène, et plus encore lors d’une phase en duo avec la batterie, lorsqu’il lâche la bride à son archet, lorsqu’il le fait dialoguer avec les cordes pincées.

On pourra parcourir la discographie de Luther Gray sur Discogs [4], et noter que sur les 12 albums réferencés, 5 le sont avec Joe Morris. Ici, il déploie un « tapis de frappes », pour une bonne part sur les cymbales, augmentant si besoin était le sentiment que rien ne pourrait arrêter ces déferlantes.

Une très beau moment, certes un peu court, mais suffisant je crois pour donner envie d’en écouter davantage de la part de chacun d’eux. 

 

[1] Lao Dan sur Jazzaparis :

Saxophone Anatomy http://jazzaparis.canalblog.com/archives/2018/02/19/36145397.html

Playlist 21-2, en 4tet avec Paul Flaherty http://jazzaparis.canalblog.com/archives/2021/01/22/38753256.html

[2] Suona sur Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Suona

[3] Discographie de Damon Smith sur Discogs, avec près de 80 entrées : https://www.discogs.com/fr/artist/941095-Damon-Smith

[4] Luther Gray sur Discogs https://www.discogs.com/fr/artist/566042-Luther-Gray

---

Retrouvez tous les articles Jazz sur le web
---