Henri Salvador nous quitte.
Hommage simple : réécouter le « Blues du dentiste »