Trio_de_clarinettes___Selmer___flyer_14_oct_09Les absents ont tort, toujours. Vieil adage encore vérifié le 14 octobre 09 chez Selmer.
Y était programmé le Trio de Clarinettes (Armand Angster, Sylvain Kassap, Jean-Marc Foltz)(voir album photos).

Deux parties, la première consacrée à une discussion autour des thèmes suivants : le répertoire lié à l'instrument, composition et improvisation, pédagogie et orientations professionnelles.
Sujets intéressants a priori ... pour des musiciens, mais pour un simple amateur ?

Bon d'accord, je décide d'y aller tout de même, surtout pour ne pas être le goinfre de service qui vient à la pause pour les petits fours, avant le mini concert de la 2eme partie.
Très peu de monde : on était trois. Fallait-il poursuivre ? Attendre ?
En professionnels tout terrain, nos trois artistes commencent la discussion, sans se démonter.

Ils parlent principalement de leur expérience d'enseignement, et les noms les plus souvent cités ne sont pas Dodds, Bechet, ou Dolphy (quoique), mais plutôt Brahms, Schönberg, Dusapin.
Etais-je totalement hors champ ?
Non, du tout. Comme certains jazzmen revendiquent l'héritage de toutes les formes de jazz en parlant de Great Black Music, nos trois artistes naviguent dans tout l'univers musical sans la moindre gêne esthétique.

Et pour nous dire quoi, en synthèse ? Qu'il faut ouvrir grand les fenêtres et improviser, improviser même dès le tout début de l'apprentissage de l'instrument, improviser sans complexe, pourquoi pas sur deux notes seulement (avec Carlos Jobim, "uma nota so" suffit).

Ils en disent bien davantage, bien sûr, souvent avec humour.
Et la musique, celle avec des notes ?
Deux rendez-vous :
- L'un en décembre, le 17 décembre, au Café de la danse.
- Et tout de suite, pourquoi pas, leur dernier disque.

Trio_Clarinettes_Ramdam

(aviez-vous remarqué leurs chaussures ?)