La vie culturelle est un miracle.
On le doit tout d'abord aux artistes, sans qui rien ne serait.
On le doit aussi à tous les militants, les passionnés, tous ceux qui prennent des risques sans le moindre bénéfice attendu pour accompagner ce jaillissement créatif, en organisant des manifestations et en supportant tous les tracas (comment n'y en auraient-ils pas ?).
Le festival "Jazz Nomade" en est un exemple.
Faudrait-il dire en était un ? Peut-être bien.
Il est prévu (pour le moment) du 24 au 26 mai aux Bouffes du Nord, mais son financement est vacillant.
Voir sur le site "L'Onde et Cybele" ce qu'il en est et les témoignages.

Pour ne pas subir sans réagir,
un concert de soutien est organisé le 3 mai prochain
au Point Ephémére, 200 quai de Valmy (M° Jaures)
La_Voix_est_Libre_bis___3_mai_11
(faites mentir le petit carré blanc, en haut, à droite)