Chergui - Alexandra Grimal, Giovanni di DomenicoUn duo saxophone - piano est déjà une configuration peu fréquente. Sa frugalité même, en l'absence de tout dispositif electronique, conduit à faire des choix esthétiques drastiques.

Ici, le piano égraine davantage qu'il ne submerge. Il laisse beaucoup d'espace aux résonnances, celles des notes graves aussi. Il préfère les faibles intensités aux véhémences. Une forme d'expressionnisme poétique minimaliste, où l'auditeur est sommé de jeter toute impatience aux orties.

Et le saxophone choisit le chant, délié, parfois solitaire, s'aventurant quelques fois sur le champ des intensités. Un chant lui aussi économe, afin de mieux exhaler ses parfums délicats. Des lignes chantournées, des circonvolutions entêtantes, ininterrompues, sauf par moments par des hésitations qui nous déséquilibrent ou par des silences qui nous suspendent.

Un son qui sculpte notre mémoire, retirant un à un les copeaux du déjà entendu. Un double album qui surprend et marque notre sensibilité.
Chergui, solos et duets par Giovanni di Domenico (p) et Alexandra Grimal (ts, ss).
Un disque d'Ayler Records : AYLCD 141-142
Pour des infos complémentaires et des extraits,voir la page du site Ayler

Retrouvez toutes les chroniques "CD etc.".