16 juin 2015

Chez Tiasci et à La Dynamo : deux chroniques hantées par Ornette (Etienne Brunet)

Article publié dans le groupe JAZZAPARIS sur FaceBookOrnette, évidemment, son absence béante. Ornette Coleman par Ian Dury "On devait déjà à Etienne Brunet une chronique très sensible d'un concert de Tripes au Souffle Continu.Cette fois, il reprend le clavier pour parler de deux concerts, l'un le jour même de la mort d'Ornette (le 11, "qu'est-ce qu'on fait ?") chez Tiasci, l'autre le lendemain (le 12) à la Dynamo."* BORDEMALHERGODETBRUNET (Jean Bordé (b), Matthias Mahler (tb), Jean-Brice Godet (cl), Etienne Brunet (sax)) * Sarah... [Lire la suite]

02 juin 2015

Jazz au Théâtre de la Ville ? (Saison 2015-2016)

Le programme 2015-2016 du Théâtre de la Ville révèle quelques surprises jazzistiques (oui oui !), soit sous forme d'un concert (les 50 ans de l'AACM) soit avec la présence sur scène de musiciens de jazz. --- Concert (Théâtre du Châtelet)lu 19 oct, 20h, 48€, Theatre du Chatelet* Golden 4tet : Wadada Leo Smith (tp, elec), Anthony Davis (p), John Lindberg (b), Mike Reed (dr=* Duet : Roscoe Mitchell (sax, fl) & Mike Reed (dr)* Double-Up de Henry Threadgill (dir, comp) avec : Roman Filiu (as), Curtis Macdonald (as), David Bryant... [Lire la suite]
15 septembre 2014

Radio Jazz Agenda (version du 15 septembre 2014)

Les Amants de Juliette photomontage jazzalajmiJazz Club ve 19+ Ecoute de l'émission "Tapage Nocturne" pour leurs 20 ans (avant leur électrification)+ ??? (voir fin de cet agenda) - Open Jazz : France Musique  de 18h à 19h du lundi au vendredilu   15    David Enhco (invité)ma 16    Avishai Cohen, Trivenime 17    Kenny Barron, Dave Hollandje  18    Martial Solalve 19    Stefano Bollani Avec en « Jazz au trésor », l’inédit ou la perle rare... [Lire la suite]
29 octobre 2013

Samuel Blaser Consort in Motion "A mirror to Machaut"

Allaboutjazz évoque une lignée toujours vivace du Third Stream à propos de ce disque. Voire ...On a tous en mémoire l'explosion rageuse du free, au tournant des années 60, par ceux qui étaient lassés d'un hard bop fût-il scintillant, et qui rejetaient les codes d'alors, les critères d'une critique "blanche", etc. Ce qu'on a peut-être moins en mémoire, c'est la tentative, au même moment, de créer un 3e courant, rejetant une musique européenne qui ronronnait ses classiques (la musique contemporaine sentait alors violemment le soufre),... [Lire la suite]