Le Cabaret Sauvage, un chapiteau posé un peu loin de tout dans ce vaste espace de La Villette.
Un Cabaret déjà plein vingt minutes avant l'heure, d'où un incessant va et vient de spectateurs cherchant une micro place où se poser, alors que la billetterie continuait de distribuer des places, imperturbablement.
Et une chaleur insupportable dans la salle, et j'imagine sur scène avec les projecteurs.
Et la musique ?
Difficile de s'abstraire de ces conditions d'écoute.
L'impression d'ensemble est celle d'une musique navigant entre un New Orleans revisité et un Free amical, avec des thèmes bien chantants; une musique aux phrases finalement assez sages.
La rythmique était au rendez-vous grâce au trio Baron, Akchoté, Jones, des lignes différentes mais très complémentaires; un sourire d'ange aux lèvres de Joey Baron du début à la fin.
Des phrases parfois un peu folles, parfois drôles, des deux solistes, Max Nagl (sax, invisible de moi, bien caché par l'un des nombreux poteaux du chapiteau) et Steven Berstein (tp et petit quelque chose à coulisse).

Steven Berstein      Big Four + Joey Baron (Max Nagl absent des photos)

09_09_06_Big_Four_1_Steven_Berstein 09_09_06_Big_Four_2_Berstein_Jones_Baron_Akchot_

Malgré des conditions matérielles déplorables, et en dépit de l'attente principale du public (le concert de Marc Ducret), un pari assez réussi.
On pourra en juger par cette vidéo, prise comme j'ai pu.

Vidéo 1

ou par cette autre avec un battement implacable de Joey Baron, et deux solos, l'un d'Akchoté, l'autre de Brad Jones

Vidéo 2

Retrouvez toutes les brèves de concert .