Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Jazz à Paris
25 juillet 2011

En attendant SNUS 2

snus aylcd-088Faudrait-il ne pas écrire à propos d'un CD paru il y a quelques temps, sous prétexte que l'actualité suit son cours et qu'un nouveau CD est en préparation ?
Oui, loin de Paris, j'ai raté l'enregistrement du 2e opus de SNUS, groupe franco-suedois réunissant Joel Grip (b), Didier Lasserre (dms) et Niklas Barnö (tp). A noter que nos suedois son assez francophiles : Joel Grip vit en France (et on en profite bien) et Niklas Barnö a crée un groupe appelé "Je Suis".
Le premier disque de ce trio a été enregistré en 2009 à l'Atelier Tampon, à Paris.
Un disque aux titres surprenants : tobacco, aroma, salt, smoking flavour, water, et les irremplaçables E1520 et E500. Ingrédients que vous retrouvez pour certains en tout petits caractères sur les étiquettes informatives de vos aliments préférés. Il s'agit là, si j'ai bien compris, de tabac à chiquer. Une manière de vous concocter votre consommation acoustique du 21e siècle.

Leur musique semble relever à la fois du free jazz pour les vagues déferlantes, l'énergie, l'urgence des propos des trois musiciens, et des musiques improvisées pour l'amour des matières sonores, l'utilisation aux limites des instruments, l'oubli parfois (souvent) du soucis rythmique.
Didier Lasserre est un artiste tout d'intériorité, plaçant les sons avec une belle économie mais aussi avec une exactitude et un sens de l'espace peu communs : des sculptures sonores en mouvement. On le retrouve cette fois plus disert, comme si l'éxubérance des deux amis suédois était contagieuse.
On sait, en effet, que Joel Grip est très dynamique, jamais en phase étale. Il invente sans cesse de nouvelles manières de faire chanter sa basse. Il donne le sentiment d'être habité d'une urgence nécessaire pour éviter la perte d'équilibre. Et de fait, sa musique étonne toujours.
Quant à Niklas Barnö, il apparaît comme le trublion d'un trio pourtant peu conventionel. Un déstabilisateur musical n'ayant de cesse de faire entendre la richesse des timbres de sa trompette.
Le tabac à chiquer, snus donc, est plutôt associé à la lenteur : on n'imagine pas une sucion frénétique. Mais ici, on est loin de l'attitude contemplative, reccueillie devant l'immensité de la nature.
En écoute, je vous propose "tobacco" (pas bien surprenant), mais sur Ayler Records, vous pourrez aussi entendre E1520 et E500 :

Un CD tout d'énergie. La bonne idée serait de se le procurer au plus vite (sur ayler records), manière d'attendre, avec ou sans tabac, leur prochain opus, et pourquoi pas, leur futurs passages sur scène.
Merci donc à ces trois artistes et à Ayler Records.
Sur ce site on trouvera aussi d'autres chroniques (élogieuses, en doutiez-vous ?) :

Peut-être, un avant-goût de la pochette du futur CD
SNUS2

---
Retrouvez toutes les chroniques "CD etc.".

Publicité
Publicité
Commentaires
D
Merci encore de tes commentaires. Ils encouragent à poursuivre, y compris pendant l'été. <br /> Amitiés<br /> Guy
Répondre
P
Ah il faut quand même saluer une note de ce type consacrée à des musiciens portants encore le flambeau du free ! je surveillerai un passage Live , l'histoire de replonger dans ces ambiances incandescentes ! jazz extrême !
Répondre
Jazz à Paris
Publicité
Newsletter
Derniers commentaires
Visiteurs
Depuis la création 560 747
Archives
Publicité