Canalblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Publicité
Jazz à Paris
4 juin 2020

Heteroptics par Masayoshi Urabe et Kuwayama Kiyoharu

pochett


De longs silences, des murmures, des bruissements, des déflagrations : une musique à forts contrastes et un son très curieux, comme chanté dans son saxophone alto. C’est ainsi que la musique de Masayoshi Urabe commence dans cet album en duo avec Kuwayama Kiyoharu (vlc, vla, objets) . 

C’est une sorte d’ode à la solitude, au désespoir tranquille. Les chants, les plaintes se réverbèrent dans un espace comme vidé de toute vie, avec des éclats de percussions en forme de ponctuations. Le violoncelle propose des trames lentes, un bourdon discontinu en osmose affective avec le sax. 

Le duo fonctionne comme un générateur de sentiments troubles, indécis, subtils. Une forme puissante d’expressionnisme de l’entre-deux, amplifié par le travail sur le son des instrumentistes, et par sa propagation dans l’espace. À titre d'exemple, vers la fin de l'unique pièce de cet album, l'archet, le sax, la voix deviennent difficilement discernables et viennent ricocher sur les membranes de notre sensibilité.

Urabe est souvent présenté comme un successeur à un autre altiste torturé, Kaoru Abe. Ici, la comparaison serait inadéquate. On y retrouve le même lyrisme à l’intensité rare, mais ici il s’exprime sans la furie de Abe, avec un idiome parfaitement original.

Cette musique tutoie l’essentiel.

Cette musique est publiée par Intransitive Recordings et est disponible sur Bandcamp. Vous pouvez ainsi y goûter avant de l’acheter. La version numérique ne coûte que 8$, soit 10€ avec les taxes. 

À ma connaissance il n’est pas disponible en support physique, sauf sur Discogs, à des prix raisonnables.

https://www.discogs.com/Kiyoharu-Kuwayama-Masayoshi-Urabe-Heteroptics/release/2866965

 

---
Retrouvez tous les articles ImproJapon
---

Publicité
Publicité
Commentaires
Jazz à Paris
Publicité
Newsletter
Derniers commentaires
Visiteurs
Depuis la création 560 747
Archives
Publicité