boss3


Nous poursuivons la découverte de la musique du violoniste Matthias Boss avec une troisieme playlist. Après celle en solo, puis celle en dialogue avec lui-même via des ré-enregistrements, cette troisième aborde certaines de ses coopérations avec d'autres improvisateurs.
A cette fin, Matthias Boss a sélectionné plus de deux heures de musique, ce qui est bien trop long en dépit de l'intérêt certain de ces enregistrements. Cette partie sera donc scindée en deux parts d'une heure environ.
Pour ce premier volet de ces collaborations, quatre groupes ont été retenus :
- un duo avec le batteur percussioniste Macellon Maglochi, musicien avec qui il a souvent collaboré; ce duo permet de retrouver les coups d'archets semblables à des déflagrations qui transpercent l'espace et les frappes discontinues du magicien des cymbales et des peaux, une sorte de tâchisme musical.
- un autre duo, emblématique, avec le saxophoniste Guy-Frank Pellerin, dans des échanges ... percussifs, des sons comme peinant à émerger, éclatant comme des bulles cahotiques, laissant progressivement surgir des grondements, des déchirements, des matières sauvages, primales, des bourdons, des sons d'avant musique jettant aux orties toute forme de joliesse pour l'expressivité la plus crue.
- le quartette EdMaNoBo, composé comme son nom l'indique de John Edwards (b), Marcello Magliocchi (dm, perc), Adrian Northover (ss) et de Matthias Boss (vln). Une pièce impressionnante, alliant cris et balbutiements, furie et délicatesse, chants et grondements ... de près de trente minutes.
- enfin un septette, "Improviser Consort" composé d'Abdul Moimême, Joao Pedro Viegas, Carlos Zingaro, Marcello Magliocchi, Matthias Boss, Paulo Chagas et Paulo Curado. Une autre piéce longue (28 minutes), aussi riche que la précédente, qui commence comme en relai de EdMaNoBo et qui se poursuit en des couleurs chatoyantes, contrastées, une sorte d'aube du monde, d'une ode à la vie qui émerge.

Que l'écoute commence !

On le voit, Matthias Boss est un artiste recherché par ses pairs improvisateurs. Il sait apporter une forme de tourment salvateur, une force de surgissements. Une sorte de refondation de ce qui fait musique.

---
Retrouvez tous les articles Jazz sur le web
---