cecile et jean-luc

Cécile et Jean-Luc Cappozzo Soul Eyes (p, tp, bu)
T
hèmes de Mal Waldron et de Charles Mingus (1&2), de Mal Waldron (3)
Fou RecordsFR-CD 15
---

C'est une belle histoire. Une connivence aveuglante entre Cécile Cappozzo et son Jean-Luc de père, sous les auspices de deux géants : Mal Waldron et Charles Mingus. 

C'est aussi un grand pont entre ce jazz bouleversant qui tutoyait le free sans l'embrasser vraiment, et ledit free déchiqueté par des fulgurances de la musique improvisée.

Prenez par exemple le premier thème, le thème le plus long (25 minutes). Il est double : "no more tears" (Waldron) et "good bye pork pie hat" (Mingus). 

Les premières notes de trompette nous transpercent, nous sidèrent aussi. Une improvisation qui musarde entre réminiscences mélodiques avec des esquilles mingusiennes et une pure jouissance des lacérations de l'espace. Des notes rares au piano, pour installer la délicatesse de l'instant, pour poser par petites touches les couleurs de Mal Waldron, avec des bifurcations monkiennes de plus en plus marquées. Puis le dialogue se lâche, toujours entre pure improvisation et délices mélodiques, pour servir le thème ... à la manière cubiste. Et mine de rien, Mingus, comme distillé, pour en extraire toute l'essence émotionnelle aussi bien à la trompette qu'au piano. Plus les notes sont rares, plus elles nous chavirent. Des éclats en forme d'haïkus musicaux, des glissements inattendus entre couleurs d'alors et gourmandises sonores d'aujourd'hui. 

Un Cappozzo proprement magistral. Une Cappozzo qui ne lâche rien, qui colle à la roue, qui plante ses banderilles avec science. Deux chatons qui jouent avec une même pelote, qui se la disputent, qui se la renvoient.

Une merveille d'intelligence du cœur.

cd cover

 

Soulignons encore l'accuité des choix de Fou Records.

Retrouvez toutes les chroniques "CD etc.".