IMG_3153

Il nous a été permis d'assister à cette soirée au Common Cafe d'Osaka grâce à une musicienne, joueuse de koto, qui s'était proposée pour nous servir de guide ce soir là : Yuki Maegaki.
Après un premier set où il a été assez difficile d'entendre le trompettiste James Barrett, en raison d'une balance mal équilibrée au sein d'un 4tet, un solo de taiko, un instrument traditionnel.
Un choc que d'entendre cet énorme tambour frappé à la volée par cet hercule musicien, Shingo Tomimatsu.
Le sentiment de remonter aux sources mêmes de la musique. Les chocs bois contre peau. La puissance des frappes succédant aux caresses. La nécessité d'un quasi ancrage au sol pour pouvoir frapper droit, pour maîtriser cet instrument indocile, exigeant. Une sorte de couple de combat, indissociable pour une musique primale.
Un moment fascinant où l'attention est toute entière absorbée par l'instrument et son servant. D'autant que la proximité fait vibrer tout notre corps.
Le sentiment d'une folle chevauchée, périlleuse et enivrante.
Régalons-nous, encore et encore.

Lien direct : https://youtu.be/5L6OWFvlXkA

...

Merci à Hugues Vincent sans qui nous aurions été privé de cette soirée.

Retrouvez toutes les Brèves de concerts