POTHCP Front

Il s’agit de l’enregistrement de deux concerts de juillet 1979, le premier dans le Tenessee, le second à Washington. L’ambiance y est chaude, et manifestement, le guitariste et le trompettiste ont voulu se faire plaisir et régaler leur public. Nulle ambition de faire une « œuvre » ou de fouiller sa sensibilité profonde, son imaginaire. Il s’agit de défricher, de faire vibrer leurs instruments dans des spectres très larges. Les sonorités les plus inattendues  sont recherchées avec une curiosité ludique, et d’une manière virtuose. Il s’agit de jouer, l’un avec l’autre, l’un contre l’autre, ou chacun pour soi.

Toshinori Kondo - détail de la pochette du LP

Toshinori Kondo - détail pochette LP

Comme les instruments sont presqu’essentiellement sollicités hors de tout usage académique, le retour à un jeu classique crée une rupture d’ambiance surprenante. On se souviendra du solo presque lyrique de Toshinori Kondo et de la séquence où la guitare transfigure le rock, façon Chadbourne, pleine de dérision et d’affection mêlées.
Des craquements, des percussions, des stridences, des murmures, des grommellements et bien d'autres vibrations s’entrecroisent en séquences relativement courtes : il s’agit de surprendre, de s’amuser, de renouveler sans cesse le jeu, et si ça agace l’autre ou le public, tant mieux.

Cet album est disponible sur Discogs pour 40€ + frais de port là :https://www.discogs.com/Eugene-Chadbourne-And-Toshinori-Kondo-Possibilities-Of-The-Color-Plastic/release/1249574 . Si vous pouvez vous l'offrir, n'hésitez pas.
Il comporte deux pistes, une par concert. La première a pour titre «More Than Just The Music »la seconde « How To Kill The Mind ». Tout un programme.


Il est aussi possible de l'écouter sur YouTube via deux chaînes différentes. Il ne s’agit pas d’une captation classique du concert, mais de la simple piste son illustrée de la pochette de l’album. Commençons par la première, la plus longue, celle qui comporte le plus de sorties de route.

Et pour ceux que cela aurait mis en appétit , la seconde est disponible là :

Voici ce qu’en disait Melody Maker : « Chadbourne était assis au milieu de ses deux guitares, de ses ballons;  Kondo se tenait devant une table avec un ensemble de klaxons, sourdines, tubes en plastique. Il y a un flux entre eux qui est tantôt compétitif et provocateur, tantôt solidaire et complémentaire.  Ils maintiennent un niveau de tension élevé, même pendant le processus de sélection des instruments.  Ces changements sont parfois manifestement évidents, parfois déroutants et irritants. » http://www.fmp-label.de/freemusicproduction/projektereviews/p_tmm_1979_enreview.php

Eugene Chadbourne a rédigé une biographie de Toshinori Kondo disponible sur Allmusic. Pourquoi s'en priver ?

Sur le site francophone, Chadbourneries, deux chroniques successives vous éclaireront peut-être davantage.

Enfin, pour ceux qui souhaiteraient davantage encore, il y a l’île aux trésors, Inconstant Sol. Il faut chercher le lien de onxidlib dans les commentaires et cliquer. Ne pas remettre à plus tard; le nom du blog est clair : solution provisoire.
http://inconstantsol.blogspot.com/2012/07/eugene-chadbourne-toshinori-kondo.html

Un festival d'humour et de virtuosité

---
Retrouvez tous les articles ImproJapon
---