AJMILIVE#19 light


Un web label pour publier les enregistrements live de l’AJMI. Les albums sont disponibles sur Bandcamp, pour des sommes très convenables (dans le cas présent, 6€)
Daunik Lazro, Bernard Santacruz et Christine Wodrascka étaient ensemble pour un concert le 21 avril à La Manutention (Avignon http://www.jazzalajmi.com/ )
Un set de 3/4h de musique captivante.
Quatre pièces : Introspection, Projection, Illusion, Extension. Peut-être un itinéraire mental en guise de partition.
La première nous projette d’emblée dans un univers d’une très belle sensibilité. Un Daunik Lazro vaguement bluesy, un chant tout juste murmuré, tout de retenue totalement bouleversant. Même les grondements ou les coups de griffes sont doux. Des frappes de cordes sur bois, pouvant venir de la caisse de la contrebasse (Bernard Santacruz) ou du cadre du piano (Christine Wodrascka) sans que ce soit toujours discernable, installent une ambiance saisissante et sombre. Une symbiose très originale de ces deux instruments pour un duo puissant, captivant, superbe écrin pour le chant du saxophone. À mi parcours, ces deux voix divergent, deviennent pleinement discernables. Un chant aux cordes pincées ponctué d’accords graves, qui l’agacent, lui tournent autour, le charment. Puis une « furie douce » d’accords pour un solo au piano aux couleurs contrastées. L’archet revient, profond, invitant un sax au chant ténu et d’une sensibilité extrême, et des vagues successives au piano. Le chant du sax se fait grondements mélodiques, la basse et le piano se mettent en percussions ... et la deuxième pièce débute.

Lazro-Santacruz-Wodraschka photo bandeau

Un Daunik Lazro particulièrement lyrique. Une Christine Wodrascka plaçant ses banderilles ou distillant des couleurs sombres. Et un Bernard Santacruz au jeu terriblement expressif, et tout bonnement formidable .
L’ambiance du direct, peut-être avec une sous exposition du sax, peut-être.
Un album qui nous vrille le cœur.
Très belle initiative de l’AJMI


Toutes les chroniques d'albums : CD etc.