09 décembre 2020

Dolphys d'Or 2020

Une année qui restera dans les mémoires tant la pandémie a boulversé les pratiques, réduisant fortement l'accès aux concerts. Restent les enregistrements. Un petit retour sur les albums qui ont fait surmonter la paresse d'écrire, avec la contribution amicale de Claude Parle. Une quinzaine d'enregistrements, sous le haut patronage d'Eric Dolphy. Passez donc voir votre disquaire !Par ordre chronologique, pourquoi pas ? Guts : Joe McPhee, Peter Brötzmann, Kent Kessler & Michael Zerang - Jazz à ParisIl s'agit du second album... [Lire la suite]

26 novembre 2020

Sonny Simmons en quelques articles

Sonny Simmons, extrait de la vidéo 2000 (voir plus bas) Retour sur une série d'articles à propos de Sonny Simmons. Une manière simple de les retrouver. Sonny Simmons, voyageur de l'éclipseDes destins fracassés, des damnés, le jazz en a connu plusieurs. Et quand certains d'entre eux reviennent à la surface, on découvre tout étonné quels immenses artistes ils étaient... et demeurent. Henry Grimes fut l'un d'entre eux, de même Giuseppi Logan.https://www.citizenjazz.com   Sonny Simmons, dernier passage en studioC'est un... [Lire la suite]
11 novembre 2020

Tamio Shiraishi « Sora » (Relative Pitch Records; 2020)

Tamio Shiraishi est un saxophoniste totalement habité par les sons aigües, suraigües même, de son alto. La métaphore immédiate serait celle des chants d’oiseaux. Mais il ne chante pas. En particulier au début de l'album, il expulse des phrase plutôt brèves, et pour cause, c’est qu’il se vide alors avec force de tout son air, au risque de s’en froisser les poumons.  Il y a bien ce qui ressemble à des trilles, mais il arrive que les résonances graves du corps de son instrument s’en mêlent, souvent simultanément, soulignant... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 novembre 2020

Brötzmann, Kondo,Parker & Drake (Berlin nov 1995)

Toshinori Kondo, Hamid Drake (extrait vidéo) Parmi les multiples formations dans lesquelles Toshinori Kondo s’est produit, il en est une particulièrement tonique, servie par des figures les plus importantes du Free, « Die Like a Dog ». On leur doit six albums parmi les plus incandescents des dernières années du siècle précédent (https://www.discogs.com/fr/artist/598165-Die-Like-a-dog-quartet) Cette formation s’est aussi produite sur scène. Il en reste quelques traces, comme cet éblouissant concert à Berlin en novembre... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
26 octobre 2020

Toshinori Kondo, Toshi Tsuchitori, Takashi Tokuhiro

  Le trompettiste Toshinori Kondo nous a quitté ce 17 octobre 2020, moins de deux mois après Itaru Oki. C’est un artiste polymorphe qui disparaît. Sur ce blog, c’est sa contribution à la cavalcade d’un free jazz nippon qui avait trouvé naturellement sa place dans la série ImproJapon.  En un hommage très partiel, juste une virgule d’affection, un accroche cœur, on peut se plonger une fois de plus sur cette période d’il y a un demi siècle (déjà !). On le retrouve en compagnie du bassiste Takashi Tokuhiro et du batteur... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 06:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
21 octobre 2020

Simon H. Fell - témoignages et chroniques

Cette page sera complétée en fonction de publications à venir Chroniques (Reviews)  Virtual Company par IST —-Google English abstract—-IST is a trio of string improvisers usually bringing together Rhodri Davies, Mark Wastell and Simon H Fell.  The weather conditions did not allow Davies to be present at the concert given at Café OTO in March 2018. However, two other guests were there, virtually: Derek Bailey and Will Gaines. IST // At The Club Room (for Simon H. Fell)—-Google English abstract—-A wealth of sounds and... [Lire la suite]

20 octobre 2020

Toshinori Kondo : quelques articles

Toshinori Kondo : "Love the Earth", son dernier message sur son site     Toshinori Kondo, un feu follet insaisissable et séducteurToshinori Kondo fut de ces indépendantistes des années 70 - 80, de ceux qui inventèrent un Free original sur l'Archipel. Et près de cinquante ans plus tard, il continuait de surprendre. Sa mort fut un ultime pied de nez. Il a posé sa trompette, mais des projets étaient en cours.https://www.citizenjazz.com   Toshinori Kondo et le jeune Free japonaisToshinori Kondo nous a... [Lire la suite]
08 octobre 2020

Samuel Blaser « 18 monologues élastiques »

Publier deux albums simultanément au cœur de l’été, voilà qui est inhabituel. Mais autant le premier, un trio, recèle de séductions mélodiques, rythmiques, spectrales, autant le second serait a priori plus abrupte : une succession de 18 solos, de trombone, « 18 monologues élastiques ». Ce titre est une révérence respectueuse à cet autre incontournable suisse, Blaise Cendrars, avec ses « Dix neuf poèmes élastiques » qui rompaient avec l’esthétique d’alors. Quelques pas, quelques souffles, puis un déchirement... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
01 octobre 2020

Takayuki Hashimoto, Shizuo Uchida « UH »

Une jeune génération de souffleurs bouscule la paysage du free au Japon. Je ne parle pas des années 60 à 80 avec des talents fulgurants comme Kaoru Abe ou Mototeru Takagi, ni d’autres encore qui avaient pris le relai de la radicalité comme Masayoshi Urabe. Après Harutaka Mochizuki et Makoto Kawashima, arrêtons-nous sur Takayushi Hashimoto accompagné de Shizuo Uchida.  Un album court, vingt cinq minutes, nous est proposé par l’aventureux label An’Archives. « UH », peut-être les initiales des noms des deux musiciens,... [Lire la suite]
Posté par dolphy00 à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
29 septembre 2020

ONJ « Dancing in your head(s) »

Voilà donc un nouvel album de l’Orchestre National de Jazz sous la direction de Fred Maurin. Enregistré en public au festival Jazzdor 2019, il est dédié à Ornette Coleman, comme le nom de l’enregistrement l’indique (composition de 1977). Il est des ronchons, dont je suis, qui se méfient de ces hommages en musique où ceux qui sont célébrés risquent de ne pas s’y retrouver.  Et puis, qui s’agit-il de célébrer ? L’improvisateur et l’innovateur ? Le compositeur ?  On sait la science des arrangements de Fred Maurin, son goût... [Lire la suite]